Maroc : l’aveu de Targhalline sur la sélection

Contrairement à plusieurs de ses coéquipiers en U23, dont Oussama El Azzouzi, Ismael Saibari et Benjamin Bouchouari dans son secteur de jeu, le jeune milieu de terrain du Havre (Ligue 1) Oussama Targhalline (22 ans) n'a pas encore été convoqué avec les A du Maroc.

L'ancien pensionnaire de l'OM (3 matchs avec les pros) s'est exprimé au sujet de la sélection dans une récente interview. “Pour l’instant je n’ai pas eu de contacts avec lui (Walid Regragui, ndlr), a reconnu avec franchise l'ancien Minot lors de son entretien avec nos confrères de Foot Mercato. Evidemment que j’ai de grandes ambitions avec le Maroc mais pour prétendre à ça, avant tout, il faut faire de bonnes performances en club, c’est la première condition et le reste viendra naturellement“,

Le natif de Casablanca, apparu à 14 reprises en Ligue 1 cette saison, a aussi évoqué le sacre à la CAN U23 en juillet dernier, où il avait inscrit le but décisif en finale contre l'Egypte (2-1 ap). “C’était fou, c’était la première fois que le Maroc gagnait la CAN en catégorie de jeunes, en plus c’était à domicile, au Maroc, chez moi, à Rabat, là où j’ai été formé, j’avais ma famille, mes proches, mes amis. C’était vraiment un rêve, en plus je venais d’être champion de Ligue 2 et un mois après champion d’Afrique, c’était vraiment un été incroyable, un moment spécial qui va forcément marquer ma carrière” a-t-il confié.

Tout le monde rêve de disputer les JO

Interrogé au sujet des Jeux Olympiques de Paris qui arrivent à grands pas, le longiligne milieu de terrain (1 mètre 86) n'a pas caché avoir envie d'y participer. “Forcément, tout le monde rêve de disputer les JO, de représenter son pays, c’est quelque chose de particulier. (…) Mais, oui, ça serait évidemment un grand plaisir de participer à ces JO“, a-t-il avoué. Reste maintenant à voir si son club acceptera de le libérer pour cette échéance…

Maroc : l’aveu de Targhalline sur la sélection
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.