Renversée par l’Espagne (1-3) samedi pour le premier match de son histoire à la Coupe du monde féminine, l’Afrique du Sud va avoir fort à faire en s’attaquant à la Chine ce jeudi à Paris (coup d’envoi à 21h en France, soit 19h GMT).

Cador mondial mais battue par l’Allemagne pour son premier match (0-1), la nation asiatique va vouloir se rattraper et dicter sa loi aux Banyana Banyana qui seront privées de leur défenseure Nothando Vilakazi, exclue contre l’Espagne. Bien sûr, deux Sud-Africaines, Thembi Kgatlana et Linda Motlhalo, évoluent en Chine et ont donné quelques conseils sur le jeu adverse, mais la tâche s’annonce immense.

Rappelons qu’en 2003, les Banyana Banyana ont concédé la plus large défaite de leur histoire face à la Chine (13-0) ! L’écart s’est resserré depuis et les Chinoises l’ont «seulement» emporté 2-0 lors des Jeux Olympiques 2016, mais les filles de Desiree Ellis auront bel et bien besoin de signer un exploit pour rester en vie.