Ihattaren maroc pays-bas

En début de mois, malgré les sollicitations du Maroc, le pays de ses parents, la pépite du PSV Eindhoven, Mohamed Ihattaren, a annoncé qu’il a décidé de défendre les couleurs des Pays-Bas. L’ailier de 17 ans a justifié ce choix dans les colonnes du média néerlandais AD.

«Je me serais senti comme un ingrat si j’avais fait un autre choix, juste en raison de mes racines marocaines», a clairement signifié le natif d’Utrecht, né et formé aux Pays-Bas. «Ça s’est fait assez naturellement. Mon choix est en adéquation avec ce qu’on a appris à la maison. Sois bien avec les gens qui sont bien avec toi. Et être loyal est important. Ces choses-là mon père et ma mère nous l’ont inculqué depuis tout petit. Et, au PSV et à la KNVN (Fédération néerlandaise de football), ils sont bons avec moi depuis des années.»

Ihattaren dédouane la Fédération marocaine

Des explications complétées par celles de son grand-frère, Yassir. «Nous sommes aussi attachés au Maroc bien sûr, le pays, la culture. Mais, quel lien Mo a-t-il avec le football marocain ? Si on est honnête, aucun. Il évolue depuis tout petit dans la culture footballistique néerlandaise. Aux Pays-Bas, il connaît tout et tout le monde, au Maroc personne», a-t-il mis en avant.

Par ailleurs, Mohamed Ihattaren a tenu à ménager la Fédération marocaine (FRMF) et assuré qu’il n’a pas ressenti la présence du président de l’instance, Fouzi Lekjaa, à l’enterrement de son père, comme une tentative de récupération. «Je n’ai pas fait mon choix parce que le Maroc aurait tenté de profiter de l’enterrement. Nous n’avons pas ressenti de pression de la part du Maroc. J’ai par exemple beaucoup aimé ce que Hakim Ziyech m’a dit. Nous avons parlé lors du match PSV-Ajax en septembre dernier. Il m’a dit : ‘Ne les laisses pas t’influencer, fais ce que tu penses être la meilleure chose’», a conclu le jeune talent qui espère avoir fait le bon choix.