Patrice Carteron, l’entraîneur du TP Mazembe, avait des messages à faire passer à l’issue de la défaite des Corbeaux de Lubumbashi contre El Merreikh, samedi, en demi-finale aller de la Ligue des champions (2-1). « J’ai envie de dire que c’est un moindre mal. Au niveau de la prestation individuelle et collective des joueurs, je trouve que c’était une des plus faibles de la saison. C’est-à-dire que j’étais très désagréablement surpris par le niveau des joueurs« , avoue le technicien français sur le site officiel de son club. « Il aurait fallu qu’à la pause je change une bonne partie de l’équipe« , lâche-t-il. S’il se félicite d’avoir eu le nez creux en faisant entrer Thomas Ulimwengu, auteur de l’égalisation, l’ancien sélectionneur du Mali déplore aussi l’arbitrage contestable « des deux côtés » et l’individualisme de ses hommes. « Si on veut avoir une chance de se qualifier la semaine prochaine, il faudra qu’on retrouve un autre niveau« , conclut-il.