Ephémère entraîneur du TP Mazembe, Thierry Forger a quitté son poste la semaine passée après un mois à la tête des Corbeaux de Lubumbashi et avec une élimination en Ligue des champions en poche… Critiqué pour avoir préféré lancer des novices (Zola, Mondeko,…) plutôt que de faire confiance aux cadres comme Mputu, Kimwaki et Kasusula, le technicien français a assumé ses choix. « C’est une nécessité vitale pour le TP Mazembe d’injecter des jeunes. Cela aurait même dû être fait avant. Et le comportement de certains anciens m’a obligé à accélérer encore le processus« , a mis en avant l’ancien coach de Reims sur le site du TPM, exemple à l’appui.

« Au retour de la Supercoupe, ils étaient absents au rendez-vous dès le premier entraînement. Peut-on admettre qu’un joueur du TP Mazembe rate une séance sans prévenir sous prétexte qu’il avait un problème de piscine à régler ? Pour que la transition se fasse au TPM les anciens doivent être des modèles et aider les jeunes. C’est ça servir le club. » Anthony Vanden Borre, pourtant célèbre pour ses frasques, a notamment été recruté à cet effet.