Saâd Bguir

Décidément, les choix du sélectionneur de la Tunisie, Jalel Kadri, dans sa liste de joueurs retenus pour la Coupe du monde 2022 font couler beaucoup d’encre. Evincé au dernier moment après avoir pris part au stage de préparation en Arabie Saoudite, Saâd Bguir a notamment eu des mots très durs… et annoncé sa retraite internationale à 28 ans et après 20 sélections (5 buts) !

«J’ai été surpris lorsqu’on m’a annoncé que je n’étais pas retenu. Je respecte tout le monde mais j’ai pris la décision de ne plus jamais porter le maillot de la sélection tant que Wadii Al Jari est président de la FTF», a lâché le milieu offensif d’Abha, en Arabie Saoudite, au micro de ShemsFM, avant de porter de lourdes accusations. «Ma mise à l’écart n’était pas du tout un choix technique, mais une directive qui a été appliquée par le staff technique pour satisfaire les envies du dirigeant du football tunisien.»

Quelques heures plus tôt, l’ancien joueur de l’Espérance Tunis avait dénoncé la manière dont on lui a annoncé la nouvelle. «Le coach est venu ce matin (lundi, ndlr) pour m’informer de la décision de m’écarter de la liste, et quand je lui ai demandé des explications, il m’a seulement dit  ‘Allah Ghaleb Saad’  (‘Saad, c’est la volonté de Dieu’, ndlr). Je n’ai trouvé le soutien de personne, ni de la Fédération ni du groupe», a déploré Bguir. “Ne pas être dans la liste c’est difficile, d’autant plus que jusqu’à hier soir, le sélectionneur me disait de me préparer pour le match face au Danemark.»

A noter que l’ancien cadre de la sélection Aymen Abdennour s’est quant à lui indigné des absences du latéral Mortadha Ben Ouanes et de l’ailier Saîf-Eddine Khaoui, tandis que l’absence du jeune gardien Mohamed Sedki Debchi (Espérance Tunis) fait couler beaucoup d’encre au pays…