Wydad : Ramzi – “un passif à régler” avec l’Espérance

Ce dimanche, le Wydad Casablanca et l'Espérance Tunis s'affrontent à l'occasion des demi-finales aller de la Ligue Africaine de Football (coup d'envoi à 19h). En conférence de presse d'avant-match, Adil Ramzi, l'entraîneur de la Forteresse rouge, y est allé de ses déclarations. Non sans faire référence au passé, pour le moins houleux, entre les deux formations.

Ce dimanche, le duel tant attendu entre le Wydad et l'EST, qui se déroule à Casablanca, est sur toutes les lèvres. Historiquement, les rencontres entre ces deux géants du football africain ont souvent été marquées par des tensions et des incidents, tant sur le terrain qu'en dehors. L'apogée de la rivalité remonte sans doute à 2019. Lors de la finale retour de la Ligue des champions de la CAF (1-1 à l'aller), le match avait été arrêté au bout d'une heure de jeu. Les Rouges avaient marqué, mais l'arbitre gambien Bakary Gassama avait annulé le but. Frustrés, les Marocains avaient réclamés l'utilisation de la VAR, qui s'était avérée défectueuse, puis refusé de reprendre la partie. Après une intense querelle juridique, la CAF avait finalement déclaré le Wydad comme ayant perdu la finale retour par défaut.

Effectivement, le passé jouera un rôle important lors du prochain match. On m’a raconté ce qui s’était passé à l’époque. Et je pense que le moment est opportun pour régler ce passif“, a admis Adil Ramzi à ce sujet, qui veut que ses troupes restent focus. “Ce qui est important pour moi, c’est de gagner. Nous aspirons à honorer le football marocain. Nous avons confiance en nos capacités et nous essaierons de terminer le parcours que nous avons commencé dans cette compétition.

Un match serré en perspective

Au tour précédent, le Wydad Casablanca a facilement surpassé Enyimba (0-1, 3-0). L'EST, malgré une défaite 1-0 à l'aller, a de son côté renversé la vapeur face au TP Mazembe en gagnant 3-0 au match retour. Les deux équipes chercheront à tirer parti de leurs performances récentes pour se rapprocher de la finale dès ce match aller. Leur forme actuelle et la qualité intrinsèque de leur effectif respectif nous permettent de penser que ce match, outre l'atmosphère à part en raison de la rivalité indéniable, devrait être équilibré. Il est à noter que la rencontre retour aura lieu mercredi prochain à Radès, dans la périphérie Sud de Tunis.

drogbaciv.jpg
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.