Wydad Casablanca : le superbe hommage pour Oussama Falouh

Dans un élan de solidarité et de respect profond, le Wydad Casablanca a rendu un hommage poignant à l'un de ses joueurs, Oussama Falouh, décédé tragiquement à 24 ans après un grave accident survenu le mois dernier. Avant le coup d'envoi de la manche aller de la finale de la Ligue Africaine de Football dimanche face à Mamelodi Sundowns (2-1), un silence a enveloppé le stade, où joueurs et supporters se sont unis dans une minute de silence respectueuse, honorant la mémoire du défunt.

Les supporters du célèbre club marocain ont aussi déployé une immense banderole à son effigie. Les chants et les clameurs des fans n'ont pas manqué de remplir le stade, résonnant comme un écho de leur amour pour le joueur disparu, qui était aussi passé notamment par la réserve du SCO d'Angers et de Strasbourg. L'hommage s'est poursuivi sur le terrain lorsque Montasser Lahtimi, vêtu d'un T-shirt avec l'inscription “Allah y rahmek” (“repose en paix”), a dédié le premier but du match à son ancien partenaire. Même s'il s'agissait d'un but contre son camp, l'intention de Lahtimi de célébrer et d'honorer son défunt coéquipier a été ressentie dans tout le stade. La dévotion des fans et la dignité avec laquelle les hommages ont été rendus démontrent la place que Oussama Falouh occupait non seulement sur le terrain, mais dans le cœur de tous ceux qui l'ont connu.

Son sourire donnait la pêche au vestiaire

Frédéric Reculeau, entraîneur de l’US Avranches où a évolué Oussama Falouh avant de rejoindre le Wydad, garde un excellent souvenir de son ancien joueur, comme il l'a confié à nos confrères de Ouest-France. “Quand j’ai appris son décès, j’ai tout de suite revu son sourire. Oussama était toujours souriant, il donnait la pêche à tout le vestiaire dès le matin. Un rayon de soleil.” Il n'a pas non plus manqué de rappeler que le latéral gauche, ancien international U23 avec les Lionceaux de l'Atlas, était un très bon footballeur. « Oussama avait un gros potentiel lors de son arrivée en prêt à Avranches. On n’a pas pu l’utiliser comme on aurait voulu, à cause de ses pépins musculaires. Il pouvait prétendre à une carrière plus importante, et le but était qu’il retourne à Angers avec la possibilité de postuler à un poste prépondérant, mais nous n’avons pas pu lui offrir le temps de jeu suffisant pour ça. Malgré tout, il nous avait marqués, humainement, lors dette année passée ensemble, et sa perte nous touche fortement. » Un talent apprécié et parti trop tôt…

Wydad Casablanca : le superbe hommage pour Oussama Falouh
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.