Wydad : Ramzi – “ce n’est pas l’arbitrage qui nous a fait perdre”

L’entraîneur du Wydad Casablanca, Adil Ramzi, a livré son ressenti ce dimanche après la défaite de son équipe en finale retour de Ligue africaine de football face à Mamelodi Sundowns.

Ce dimanche, le Wydad s’est incliné 2-0 au Loftus Versfeld Stadium de Prétoria en finale retour de la première édition de Ligue africaine de football. Une défaite 3-2 sur l’ensemble des deux matchs aller-retour, puisque les Marocains s’étaient imposés d’une courte tête (2-1) la semaine dernière à Casablanca. En conférence de presse d’après-match, l’entraîneur wydadi Adil Ramzi, qui avait l’occasion d’inscrire un premier trophée à son palmarès vierge de titres, a mis la contre-performance de ses ouailles sur le compte de la fatigue.

Ramzi accuse la fatigue

« Sundowns était plus frais que nous et ils ont remporté le titre, félicitations à eux ! C’est la condition physique qui a joué lors de ce match. Ils méritent de gagner, c’est le football ! Ce n’est pas un penalty ou la VAR qui nous fait perdre le match. Sundowns avait simplement plus de fraîcheur », a déclaré le natif de Marrakech avec fair-play, avant de pointer précisément le climat et le rythme infernal des matches. « Nous avons analysé les précédentes performances de Sundowns. Nous n’avons donc pas été surpris aujourd’hui. Ce soir, ils ont allié qualité et fraîcheur. Nous sommes venus il y a trois jours, mais le climat et le rythme effréné des rencontres se sont fait sentir dès la première mi-temps. » Même si cette première édition de l'AFL s'est déroulée sur un rythme soutenu, les deux équipes avaient toutefois bénéficié d’une semaine de repos entre les deux manches de la finale.

Ramzi a aussi déploré l’absence du capitaine et taulier de l'entrejeu, Yahya Jabrane, suspendu. « J’ai entièrement confiance en mes joueurs et je suis fier d’eux. L’absence de Yahya Jabrane a eu de l’effet, c’est clair. C’est un joueur fédérateur », a-t-il affirmé. Après le revers contre Al Ahly en Ligue des champions, le Wydad perd donc sa deuxième finale continentale de l'année.

Wydad : Ramzi – “ce n’est pas l’arbitrage qui nous a fait perdre”
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.