Pan Afrique - RDC - Sénégal
CAN U23 : Le Sénégal accepte de remplacer la RD Congo
Vendredi, à la demande de la CAF, Macky Sall, le président du Sénégal, a accepté que son pays organise la CAN U23 en décembre prochain. La compétition devait initialement avoir lieu en RD Congo. Si l’instance dirigeante du football africain n’a pas dévoilé les raisons de cette délocalisation, il semble que ce soient l’ampleur des travaux nécessaires qui inquiète.

Et si la CAN U20 qui se déroule actuellement au Sénégal n’était qu’une répétition générale ? Dans les mois à venir, le pays de la Teranga a de fortes chances d’organiser un deuxième grand rendez-vous continental. Initialement programmée en RD Congo à partir de décembre prochain, la CAN U23 (ou olympique) devrait finalement se tenir au Sénégal. Sollicité par Issa Hayatou, le président de la CAF, Macky Sall, le président de la République sénégalaise, a accepté d’organiser la compétition à l’issue d’un entretien qui a eu lieu vendredi à Dakar.

"Nous avons saisi l’occasion pour demander au chef de l’Etat s’il pouvait organiser les moins de 23 ans au mois de décembre prochain", a déclaré Issa Hayatou à l’antenne de la RTS. "Le président de la République a donné l’ordre au ministre et au président de la fédération de se préparer et de rentrer en contact avec la CAF pour que cet événement ait lieu dans votre pays", a révélé Issa Hayatou, qui a tenu à féliciter le Sénégal pour l’organisation de la CAN U20. "Ce que le Sénégal a fait est digne d’éloges. Non seulement ils ont bien organisé, mais ils ont construit de nouvelles infrastructures", a-t-il souligné.

Travaux à 220 millions d’euros

La CAN U23, qui offre des places qualificatives pour les Jeux Olympiques Rio 2016, devait initialement avoir lieu en RD Congo du 5 au 19 décembre 2015. Il s’agissait d’ailleurs de la première phase finale de compétition internationale que le pays des Léopards devait accueillir. Après le retrait de la RD Congo de la course à l’organisation des CAN seniors 2019 et 2021, la CAF a sans doute pris peur devant l’ampleur des travaux nécessaires.

La RD Congo avait gagné le droit d’organiser la compétition en septembre 2013 et le Stade des Martyrs de Kinshasa était fermé depuis le mois de décembre de cette même année pour des travaux de réhabilitation. Au total, le pays devait réunir 230 millions de dollars (environ 220 millions d’euros) pour mener l’ensemble des travaux. Il semble que la marche était trop haute pour le pays des Léopards.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


RDC

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche