Djamel Belmadi

Après les échecs à la CAN 2021 puis dans les barrages de la Coupe du monde 2022, l’Algérie a repris des couleurs en enchaînant trois victoires en juin contre l’Ouganda (2-0) et la Tanzanie (2-0) dans les éliminatoires de la CAN 2023 puis face à l’Iran en match amical (2-1). Invité à faire le bilan de ce rassemblement pour FAF TV, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, a annoncé l’arrivée en bonne voie de nouveaux binationaux, qui ont fait évoluer leur position au cours des derniers mois. Sans toutefois citer de noms.

«Il y a eu des réflexions. Des choses qui se font avec le temps. Des prises de décision qui arrivent sur le tard. On n’est pas là pour pointer du doigt qui que ce soit. On est là pour faire en sorte que cette équipe nationale soit la meilleure possible jour après jour», a d’abord indiqué le technicien. «Il y a des choses sur lesquelles j’ai endossé cette pression-là. Pas de problème. A me dire, qui était bon, qui était susceptible de renforcer l’équipe nationale. Comme si nous on ne le savait pas ! Mais on ne parle pas. On n’est pas là pour raconter nos vies tous les jours. En tout cas, on travaille tous les jours, ça c’est sûr. Aujourd’hui, on en récolte les fruits. Ils n’ont pas encore rejoint l’équipe nationale mais les discussions sont un peu plus précises et tendent vers des décisions qui iront dans ce sens ou peut-être nous rejoindront à terme. Mois de septembre (2022) ou mois de mars (2023). Une vraie communication et un vrai changement dans la décision de nous rejoindre.»

Houssem Aouar (Lyon), Yacine Adli (Milan AC) et Rayan Aït-Nouri (Wolves) pourraient être les joueurs auxquels Belmadi fait référence…