CAF Awards : 5/15… Le Maroc est-il vraiment le grand vainqueur de la soirée ?

La cérémonie des CAF Awards 2023, qui s'est déroulée lundi soir à Marrakech (Maroc), a été une soirée mémorable pour le pays des Lions de l'Atlas, qui a remporté 5 des 15 prix en jeu, une réalisation impressionnante correspondant à un tiers des distinctions. Toutefois, certains éléments pourraient nuancer cette apparente victoire écrasante.

La soirée a donc été marquée par des victoires marocaines dans des catégories clés. Fatima Tagnaout s'est distinguée comme la Joueuse interclubs de l'année, soulignant la montée en puissance du football féminin marocain. Walid Regragui a été salué comme l'Entraîneur de l'année, une reconnaissance de son travail et de son ingéniosité tactique. Yassine Bounou, le gardien d'Al Hilal et anciennement de Séville, a été justement récompensé pour ses prouesses entre les poteaux en remportant le titre de meilleur gardien de but de l'année, même si ce titre a des allures de lot de consolation par rapport à son absence du podium pour le titre de Joueur Africain de l'année… Nesryne El Chad du LOSC a porté haut les espoirs du football féminin marocain en décrochant le titre de jeune joueuse de l'année. Enfin, l'équipe nationale masculine du Maroc a été célébrée comme l'Équipe nationale de l'année, un hommage à ses performances impressionnantes, notamment lors de la Coupe du monde au Qatar où ils avaient réussi l'exploit d'atteindre les demi-finales.

Une victoire à nuancer ?

Toutefois, un examen plus minutieux de cette soirée des CAF Awards révèle une réalité plus nuancée. Le Onze de l'année, qui n'inclut que deux Marocains, suggère une présence moins dominante du Maroc dans le paysage footballistique individuel de l'Afrique par rapport à ce qu'on aurait pu s'attendre eu égard au parcours au Qatar. Les omissions notables de Yassine Bounou et des défenseurs Nayef Aguerd et Romain Saïss, au profit du Sénégalais Kalidou Koulibaly, peuvent être considérés comme des choix contestables, et qui au passage modèrent les allégations de favoritisme potentiel envers le Maroc, pays hôte de l'événement. Reparti avec 4 titres, dont les deux Ballons d'Or, le Nigeria est probablement le véritable gagnant de la soirée…

Le Palmarès des CAF Awards 2023

  • Joueur de l'année (hommes) : Victor Osimhen (Nigeria, Napoli)
  • Joueuse de l'année (femmes) : Asisat Oshoala (Nigeria, Barcelone)
  • Joueur interclubs de l'année (hommes) : Percy Tau (Afrique du Sud, Al Ahly)
  • Joueuse interclubs de l'année (femmes) : Fatima Tagnaout (Maroc, AS FAR)
  • Entraîneur de l'année (hommes) : Walid Regragui (Maroc)
  • Entraîneur de l'année (femmes) : Desiree Ellis (Afrique du Sud)
  • Gardien de but de l'année (hommes) : Yassine Bounou (Maroc, Al Hilal)
  • Gardienne de but de l'année (femmes) : Chiamaka Nnadozie (Nigeria, Paris FC)
  • Jeune joueur de l'année (hommes) : Lamine Camara (Sénégal, Metz)
  • Jeune joueuse de l'année (femmes) : Nesryne El Chad (Maroc, Lille)
  • Équipe nationale de l'année (hommes) : Maroc
  • Équipe nationale de l'année (femmes) : Nigeria
  • Club de l'année (hommes) : Al Ahly (Égypte)
  • Club de l'année (femmes) : Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud)
  • But de l'année : Mahmoud Abdelmonem “Kahraba” (Égypte, Al Ahly)
CAF Awards : 5/15… Le Maroc est-il vraiment le grand vainqueur de la soirée ?
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.