CAF Awards : l’Algérie boycotte la cérémonie à Marrakech (officiel)

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi, a fait savoir ce dimanche qu’il ne se rendra pas à la cérémonie des CAF Awards prévue ce lundi 11 décembre à Marrakech (Maroc). 

Jeudi dernier, la Confédération africaine de football a dévoilé les trois finalistes pour les différents trophées des CAF Awards, incluant celui du Joueur Africain de l'année, plus connu sous le nom de Ballon d'Or Africain. À la surprise générale, Riyad Mahrez n'a pas été retenu dans le trio malgré son triplé accompli la saison dernière avec Manchester City (Premier League, Ligue des champions et Coupe d’Angleterre). Mohamed Salah (Égypte, Liverpool), Achraf Hakimi (Maroc, PSG) et Victor Osimhen (Nigeria, Naples) lui ont en effet été préférés.

Walid Sadi – “Aucun Algérien ne sera présent”

Il n’en fallait pas plus. Cette exclusion a immédiatement suscité la réaction du président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi. En signe de protestation, le dirigeant a annoncé son refus d'assister à la cérémonie des CAF Awards dans une déclaration prononcée auprès du média algérien El-Hayat, appelant l'ensemble de la délégation algérienne à en faire de même.

J’ai notifié la CAF de mon absence il y a deux jours“, a-t-il précisé, exprimant ainsi sa solidarité envers Riyad Mahrez. “Inch'Allah, aucun Algérien ne sera présent à la cérémonie en solidarité avec Mahrez“, a-t-il ajouté. Outre l'absence de Mahrez pour le prix de Joueur Africain de l'année, les Algériens déplorent également l'absence de l'USM Alger parmi les finalistes pour le prix de Club Africain de l'année malgré le doublé Coupe de la CAF-Supercoupe de la CAF, et celle de Farès Chaïbi pour le titre de meilleur jeune.

Une question émerge toutefois : cette décision du président de la FAF pourrait-elle nuire aux autres nommés algériens ? Parmi eux, Abdelhak Benchikha, en lice pour le prix du meilleur entraîneur africain de l’année, et l'attaquant de l’USM Alger, Khaled Bousseliou, nommé pour le but de l’année. Vont-ils suivre leur président et renoncer à participer à la cérémonie ? Si pour Bousseliou, cela ne fait guère de doutes puisqu'il joue à l'USMA, le cas de Benchikha, qui œuvre désormais à Simba en Tanzanie, sera à suivre de près.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.