CAN 2023 : date et tableau des quarts de finale

Ils étaient 24, ils ne sont plus que 8 ! Au terme d’une phase de groupes passionnante puis de huitièmes de finale qui l'ont été tout autant, on connaît le tableau des quarts de finale de la CAN 2023, qui auront lieu vendredi et samedi. Voici le programme complet et les quatre affiches de ce tour.

Nigeria-Angola

Bien que le Nigeria se soit classé deuxième du groupe A derrière la Guinée Equatoriale, l'équipe fait preuve de solidité depuis le début du tournoi. Alors que les attentes étaient tournées vers leur attaque, réputée comme l'une des plus redoutables d'Afrique, c'est plutôt leur défense qui s'est distinguée. Avec seulement un but concédé, les Super Eagles partagent le titre de meilleure défense de la compétition. Leur parcours, après un match nul 1-1 contre la Guinée Equatoriale, a été marqué par des victoires contre la Côte d'Ivoire, pays hôte (1-0), la Guinée-Bissau (1-0), et un succès en huitièmes de finale contre le Cameroun (2-0), déjà leur victime au même stade de la compétition en 2019. Les Super Eagles cherchent à se hisser en demi-finales, un stade qu'ils avaient déjà atteint il y a quatre ans en Égypte, avec l'espoir de réitérer leur triomphe de 2013. Pour cela, ils compteront sur leur attaquant vedette Victor Osimhen, qui n'a plus marqué depuis le premier match de groupes, pour percer la défense angolaise, réputée pour sa robustesse.

L'équipe angolaise, tout comme le Nigeria, présente un parcours impressionnant. Les Rouge et Noir ont débuté le tournoi par un match nul contre l'Algérie (1-1), avant de remporter des victoires contre la Mauritanie (3-2) et le Burkina Faso (2-0), s'assurant ainsi la première place de leur groupe, une performance qu'ils avaient déjà réalisée en 2010. En huitièmes de finale, l'Angola a profité de l'inexpérience des Namibiens, en dépit d'être réduits à dix joueurs dès le début du match, en s'imposant 3-0, grâce notamment à une excellente exploitation des contre-attaques. Les Angolais veulent maintenant atteindre pour la première fois de leur histoire les demi-finales, s'appuyant sur un collectif efficace et une série impressionnante de 8 matchs sans défaite. Néanmoins, cette confrontation avec le Nigeria, l'une des équipes favorites, représente leur premier véritable défi dans cette compétition.

RD Congo-Guinée

La RD Congo a la particularité d'être le seul quart de finaliste qui n'a toujours pas remporté le moindre match dans cette CAN ! Les Léopards n'ont réussi qu'à arracher trois matchs nuls contre le Maroc, la Zambie et la Tanzanie, marquant seulement deux buts en phase de groupes. Grâce à leur défense solide, ils ont néanmoins décroché une qualification inattendue contre les vice-champions en titre, l'Égypte, se hissant en quarts de finale après une séance de tirs au but au terme d'un match techniquement peu éclatant (1-1, 8 tab à 7). À souligner, la RDC n'a pas remporté de victoire en temps réglementaire depuis sept matchs. Toutefois, les hommes de Sébastien Desabre ont la chance d'affronter en quarts de finale un adversaire qui semble proche de leur niveau.

De l'autre côté, la Guinée se trouve face à l'opportunité de rejoindre le dernier carré, un exploit qu'elle n'a plus réalisé depuis presque un demi-siècle. Qualifié après deux journées suite à un match nul méritoire en infériorité numérique face au Cameroun (1-1) puis une victoire étriquée contre la Gambie (1-0), le Syli National a déchanté contre le Sénégal (défaite 0-2), se faisant devancer par le Cameroun et terminant seulement parmi les meilleurs troisièmes. Malgré ce scénario frustrant, l'équipe, emmenée par Serhou Guirassy a hérité d'un adversaire abordable en 8es de finale : bravant la malédiction, la bande à Kaba Diawara a ainsi obtenu une victoire in extremis contre la surprenante équipe de la Guinée équatoriale (1-0). Le premier succès de son histoire dans un match à élimination directe de la CAN ! Bien qu'ils n'aient pas brillé de manière éclatante, la représentants du Syli National peuvent encore espérer aller plus loin, se mesurant à un adversaire qui semble être à leur portée. La Guinée semble même avoir un léger avantage en termes de forme actuelle.

Mali – Côte d'Ivoire

Miraculée au sortir d'une phase de groupes terminée de manière chaotique par une défaite 4-0 contre la Guinée Equatoriale, la Côte d'Ivoire a créé la sensation lundi en éliminant le Sénégal, tenant du titre, aux tirs au but (1-1, 5-4 tab). Le pays-hôte défiera en quarts un autre de de ses voisins, le Mali, dans un derby qui s'annonce bouillant à Bouaké ! Après avoir devancé l'Afrique du Sud, la Namibie et la Tunisie dans le groupe E (5 points), les Aigles ont remporté un premier derby face au Burkina Faso (2-1) mardi en quarts de finale.

Cap-Vert – Afrique du Sud

Après avoir terminé en tête du groupe B devant l'Egypte et le Ghana, le Cap-Vert a eu beaucoup de mal à se défaire de la Mauritanie en 8es de finale (1-0). Un penalty transformé par Ryan Mendes à la 88e minute a toutefois permis aux Requins Bleus de décrocher le premier succès de leur histoire en match à élimination directe à la CAN ! Les insulaires tenteront d'écrire une nouvelle page de leur histoire face à l'Afrique du Sud en quarts.

En effet, contre toutes attentes, les Bafana Bafana ont éliminé le Maroc, l'un des grands favoris, en 8es de finale (2-0). La phase de groupes des Sud-Africains s'était pourtant révélée mitigée avec une défaite initiale contre le Mali (0-2), un carton contre la Namibie (4-0) puis un match nul face à la Tunisie (0-0). Les voilà pourtant aux portes du dernier carré s'ils parviennent à remporter ce quart entre “surprises”.

Le calendrier des quarts de finale

Horaires GMT; pour la France, ajoutez 1h

  • Vendredi 2 février :
    • 17h : Nigeria-Angola, Stade Felix Houphouet-Boigny (Abidjan)
    • 20h : RD Congo-Guinée, Stade Alassane-Ouattara (Abidjan)
  • Samedi 3 février :
    • 17h : Mali-Côte d'Ivoire, Stade de Bouaké
    • 20h : Cap-Vert-Afrique du Sud, Stade Charles-Konan-Banny

Le tableau final de la CAN 2023

Quart de finale CAN 2023, tableau

CAN 2023 : date et tableau des quarts de finale
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.