Au moment du coup d’envoi du CHAN 2020, les bookmakers n’auraient pas forcément misé sur la présence de la Guinée ou du Rwanda en demi-finale de la compétition. Et pourtant, une de ces deux sélections sera bien présente dans le dernier carré à l’issue du quart de finale qui les opposera ce dimanche à Limbé (coup d’envoi à 19h GMT, soit 20h en France).

Séduisant depuis l’entame du tournoi, comme en atteste ses 6 buts marqués, le Syli local devra assumer un costume de favori un peu nouveau pour lui, qui a franchi l’écueil des quarts une seule fois dans cette compétition, en 2016. Avec Gnagna Barry, meilleur buteur du tournoi (3 buts), à la finition, et Morlaye Sylla à la création, les hommes de Lappé Bangoura ont des arguments à faire valoir avant d’affronter des Rwandais qui ont d’abord brillé par leur solidité défensive contre l’Ouganda et le Maroc (deux 0-0) avant de se lâcher et de décrocher la qualification en renversant le Togo au terme d’un match fou (3-2).

«Nous devons être prudents face au Rwanda», a d’ailleurs prévenu le sélectionneur guinéen Lappé Bangoura. «Bien que nous respections la Guinée, nous sommes impatients de réaliser une autre performance de haut niveau avec une bonne mentalité, une présence physique et une conscience tactique», a averti son homologue rwandais Vincent Mashami qui s’appuiera notamment sur son capitaine et attaquant Jacques Tuyisenge avec l’ambition d’envoyer pour la première fois les Amavubi locaux dans le dernier carré de la compétition pour faire face au Mali.