A l’instar des Pays-Bas, de la France et de l’Argentine, le championnat guinéen ne reprendra pas. La compétition était à l’arrêt depuis le 16 mars en raison de la pandémie de coronavirus et le général Mathurin Bangoura, président de la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP), a annoncé son interruption définitive mercredi soir dans un direct sur Facebook avec le site Foot224. Il s’agit du premier pays africain à prendre une telle décision.

«Nous ne savons pas quand est-ce que cette pandémie va partir. Avec l’approche de la saison des pluies et la présence de la pandémie, nous nous sommes dit très rapidement qu’il fallait arrêter le championnat. Nous arrêtons le championnat à ce niveau», a indiqué le dirigeant, qui va en informer la Confédération africaine de football (CAF).

«La Fédération doit communiquer la liste des représentants des compétitions africaines pour la saison prochaine. Nous nous sommes dit que ce serait les trois premiers des matchs aller c’est-à-dire, le Horoya, la SAG de Siguiri et le Wakriya qui sont les trois premiers (de la phase aller), nous donnons les noms des trois premiers à la Fédération guinéenne de football (FGF) et nous arrêtons le championnat à partir de maintenant. (…) Nous arrêtons aussi le championnat de la Ligue 2. Pour la saison 2020-2021, il n’y aura pas de montée et il n’y aura pas de descente. Donc on garde les clubs de Ligue 1 comme tels et les clubs de Ligue 2 comme tels. Ce sont eux qui vont concourir l’année prochaine», a conclu le général.

Reste à savoir si le titre de champion sera attribué (à Horoya) ou non et à connaître l’identité du 4e club qualifié pour les compétitions continentales. Rappelons que la CAF a demandé à ses associations membres d’indiquer d’ici au 5 mai si elles envisagent ou non de reprendre leur championnat.