Infantino fifa

En pleine tournée africaine, le président de la FIFA, Gianni Infantino, tenait une conférence de presse ce jeudi à Lubumbashi (RDC), aux côtés du président du TP Mazembe, Moïse Katumbi. Et le patron du football mondial a profité de cette occasion pour effectuer une annonce potentiellement révolutionnaire pour le football africain.

Pour «porter le football africain au sommet du monde», l’Italo-Suisse a appelé à la création d’une «Ligue africaine». Concrètement, «il faut prendre les 20 meilleurs clubs d’Afrique et les faire jouer dans une Ligue africaine», a précisé Infantino. «Une telle ligue peut générer au moins 200 millions de revenus, ce qui la place dans le Top 10 mondial, du jour au lendemain.»

Infantino appelle à un investissement d’un milliard d’euros

De cette façon, le dirigeant estime que les clubs africains seront en mesure de stopper le départ des meilleurs joueurs vers les autres continents. D’un point de vue logistique et de l’organisation, le défi serait tout de même immense. C’est pourquoi Infantino a adressé un appel aux investisseurs «pour récolter un milliard (d’euros) afin que l’on puisse doter chaque pays africain d’un vrai stade de football aux normes FIFA, aux normes internationales».

Le dernier chantier évoqué concerne enfin l’arbitrage : «On va prendre les meilleurs arbitres africains, on va les salarier. On va dépolitiser, on va professionnaliser l’arbitrage en Afrique», a affirmé le dirigeant. Reste à savoir si la FIFA, qui a quasiment mis la Confédération africaine de football (CAF) sous tutelle, sera prête à mettre la main au chéquier pour financer ces nombreux projets…