Guinée : le Maroc vole au secours du Syli National

Le Maroc a décidé d’offrir son expertise technique à la Guinée en perspective des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 et de la CAN 2025.

Mardi, Omar Khyari, le conseiller du président de la Fédération marocaine de football (FRMF) s’est rendu à Conakry où il a rencontré son homologue Ibrahima Blasco Barry. La raison ? Le mise à niveau de la pelouse du Stade Lansana Conte de Nongo aux normes internationales afin de permettre au Syli National, contraint à l'exil au Maroc depuis plusieurs années, d’accueillir enfin les matchs domicile sur son sol.

“En marge de la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire, le président de notre fédération Fouzi Lekjaa a rencontré le président de la Féguifoot, et ils ont convenu de renouveler l’accord de partenariat entre les deux fédérations. Aujourd’hui nous sommes venus apporter notre expertise technique au niveau de la pelouse du Stade Général Lansana Conte. Dans le cadre du partenariat (…) il y a un aspect sur l’infrastructure. Je suis venu aujourd’hui avec un ingénieur de l’Agence nationale de l’équipement public marocain, spécialiste de pelouses, qui est venu faire une visite de terrain, récupérer un maximum d’informations et de plan pour pouvoir proposer à la Féguifoot une assistance et une expertise technique pour pouvoir changer la pelouse du SGLC et permettre à la Féguifoot de pouvoir accueillir sur son sol des matches qualificatifs à la CAN (2025) et à la Coupe du monde (2026)”, a détaillé l’employé de la FRMF.

Un début de concrétisation de la promesse du chef de l’État

“La priorité qui a été annoncée par le président de la Fédération guinéenne de football, c’est celle de permettre à notre pays d’accueillir les compétitions internationales chez nous, et plus précisément les prochaines (journées) des éliminatoires de la Coupe du monde. Le douzième homme qui est le public est un élément important dans les résultats que nous allons engranger. C’est pourquoi l’accent a été porté sur la pelouse du SGLC. Le Maroc s’est donc engagé à nous accompagner pour bâtir une pelouse toute neuve afin que les compétitions aient lieu (en Guinée), mais aussi les vestiaires”, a abondé Ibrahima Blasco Barry, le conseiller spécial du président de la FGF.

“Parce que les deux vont de pair, a-t-il ajouté. Le cabinet d’architecture en rapport avec la direction du stade, et sous l’égide du ministère en charge des Sports, nous allons voir ensemble comment déménager les vestiaires du côté opposé de la loge officielle pour que la presse qui a eu des difficultés à travailler pendant les compétitions aient la possibilité de créer une zone mixte et de pouvoir contacter l’esplanade, conformément aux normes établies par la FIFA et de la CAF.”

Au retour du Syli National de la CAN 2023 où il avait terminé quart de finaliste, le président de la République Mamadi Doumbouya avait promis de mettre l’équipe nationale dans les meilleures conditions. Cette mise à niveau du Stade Lansana Conté traduit une concrétisation de sa promesse.

Guinée : le Maroc vole au secours du Syli National
Prudence Ahanogbe