Hamdallah fait plier Al-Nassr !

Après 835 jours de bataille juridique, l'attaquant international marocain Abderrazak Hamdallah sort victorieux de son conflit l'opposant à son ancien club, Al-Nassr, en Arabie saoudite.

En novembre 2021, le contrat d'Abderrazak Hamdallah avec Al-Nassr a été résilié de manière unilatérale par le club basé à Riyad, déclenchant ainsi un long processus judiciaire. Le Lion de l’Atlas a contesté cette décision et entamé un procès qui a duré plus de deux ans. Jeudi, les médias saoudiens ont rapporté que l'attaquant d'Al-Ittihad a obtenu gain de cause.

Ainsi, Hamdallah sort de ce conflit avec une compensation financière significative de 3,3 millions d'euros, correspondant aux salaires impayés que lui devait son ancien employeur. Al-Nassr avait initialement réclamé 20 millions d'euros, correspondant à la clause libératoire du joueur, puis ce montant a été réduit à 9,5 millions d'euros au cours du litige. Finalement, c'est l'attaquant de 33 ans qui sort vainqueur de cette longue bataille juridique.

Un départ bénéfique

Depuis son départ d'Al-Nassr, Hamdallah a poursuivi sa carrière du côté d'Al-Ittihad, où il a brillé sur le terrain. Avec 73 apparitions, il a marqué 59 buts et délivré 7 passes décisives. La saison dernière, le Lion de l'Atlas a remporté le championnat saoudien et terminé en tête des meilleurs buteurs avec 21 réalisations. Cette saison encore, malgré l'arrivée de Karim Benzema, le demi-finaliste du Mondial 2022 a déjà inscrit 21 buts et délivré 3 passes décisives en 27 matchs toutes compétitions confondues. Cette nouvelle viendra certainement combler de satisfaction l'international marocain, auteur de 6 buts en 24 sélections.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.