La Confédération africaine de football (CAF) a en partie donné raison au Wydad Casablanca. S’estimant lésé par deux décisions de la VAR et de l’arbitre Gehad Grisha lors de la finale aller de la Ligue des champions vendredi contre l’Espérance Tunis (1-1), le club marocain, soutenu par sa Fédération, avait saisi la CAF.

Dans un communiqué publié ce mardi soir, l’instance panafricaine annonce qu’elle a suspendu l’officiel égyptien pour une période de 6 mois en raison de sa «pauvre performance» lors de ce match. Un coup dur pour Grisha qui ne pourra donc pas officier à la maison pour la CAN 2019 alors qu’il faisait partie des arbitres présélectionnés pour la compétition.

Cette décision a un air de déjà-vu puisque la CAF avait également suspendu l’arbitre algérien Cherif Abed la saison passée à l’issue de la finale aller entre Al Ahly et l’ES Tunis (3-1).