Après l’élimination de l’Espérance Tunis, double tenant du titre, vendredi, le football africain va-t-il réserver une autre sensation ce samedi à l’occasion des quarts de finale retour de la Ligue des champions ? Toujours est-il que le TP Mazembe, vainqueur de la compétition à cinq reprises et candidat déclaré au sacre, se retrouve en grand danger avant d’accueillir le Raja Casablanca à partir de 13h en temps universel.

Battus 2-0 à l’aller au terme d’une bien pâle prestation, les Corbeaux de Lubumbashi devront afficher un visage radicalement différent et compter sur le soutien de leurs fidèles dans leur antre du Kamalondo pour renverser la vapeur.  «Je vais aligner une équipe cohérente et équilibrée, qui s’appuiera sur un public déchaîné pour nous qualifier», a prévenu l’entraîneur du TPM, Pamphile Mihayo, avant d’effectuer un rappel. «Nous allons nous appuyer sur des matchs références où nous avons réalisé des exploits. Face au Zamalek, au Club Africain ou à l’Espérance Sportive de Tunis. Nous avons les moyens de réussir.»

Ben Malango au centre des attentions

Pour inscrire les 3 buts nécessaires à la qualification, les supporters appellent de tous leurs vœux au retour de l’emblématique Trésor Mputu, écarté à l’aller et qui est bel et bien titulaire pour le retour ! De son côté, malgré les blessures d’Abderrahim Achchakir et d’Omar Boutayeb qui vont affaiblir la défense, le Raja croit dur comme fer à la qualification. «Nous avons un plan pour le match qui peut changer à tout moment. Nous ferons face à une équipe solide qui a récupéré certains de ses joueurs. Une équipe connue pour sa ténacité dans son stade et devant ses fans», a prévenu l’entraîneur marocain, Jamal Sellami. Après une semaine agitée en coulisses avec le verdict de la FIFA dans l’affaire Ben Malango, qui va retrouver son ancien jardin, place au terrain !