Maroc : “satisfait de personne”, “refroidi”, “pain quotidien”… Regragui se lâche après le Cap-Vert

En vogue depuis son parcours historique jusqu’en demi-finales de la Coupe du monde 2022, le Maroc a déçu en concédant un triste match nul face au Cap-Vert (0-0) lundi en amical à Rabat.

Au-delà du résultat, les Lions de l’Atlas ont déçu dans le jeu et ils se sont procurés très peu d’occasions, exceptés un tir d’Hakim Ziyech dans un angle fermé repoussé par Vozinha avant la mi-temps, puis des têtes non cadrées de Youssef En-Nesyri puis Nayef Aguerd dans les derniers instants. Le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui, qui avait un peu fait tourner son effectif, a joué franc jeu en conférence de presse d’après-match.

«Je ne vais pas vous mentir, je ne suis satisfait de personne ce soir. Quand ça va bien je le dis et quand ça va mal aussi, surtout au niveau de l’état d’esprit qui était mauvais ! Ce soir, on est revenu à notre pain quotidien, voici les matchs qui nous attendent», a d’abord prévenu le technicien. «C’est une bonne leçon. Ce sont les matchs de juin, mais ce n’est pas une excuse. Il y a eu beaucoup de déchets, de manque de concentration. J’ai fait des erreurs au niveau de certains choix, j’assume. On ne s’est pas créés assez d’occasions. Je ne peux pas sortir un joueur, aller peut-être Aguerd. Je prends la responsabilité du match nul. Hamdulillah (Dieu merci, ndlr) ce genre de matchs arrive maintenant.»

« Un vrai match d’Afrique »

L’ex-coach du Wydad Casablanca en a dit ensuite un peu plus sur les difficultés qui ont fait obstacle à son équipe. «En deuxième mi-temps, on a plus coupé leurs transitions vers l’avant. C’est un vrai match d’Afrique, ils étaient bien organisés. Il reste 6 mois pour nous préparer (avant la CAN 2023, ndlr). Il faut qu’on apprenne à gagner ce genre de matchs même si c’est 1-0. Il y a deux manières de voir le match, la déception d’avoir fait nul, mais on est en préparation. Moi, vous me connaissez, je ne suis pas euphorique et je ne suis pas craintif. C’est un bon match nul pour nous réveiller. En juin c’est très bien de jouer ce type de match, le plus important sera d’être prêt à la CAN, a insisté le Marocain. J’ai essayé beaucoup de choses et peut-être trop ce soir. Je voulais essayer Achraf (Hakimi) à gauche, Noussair (Mazraoui) au milieu, Zak (Aboukhlal) à droite. La leçon que j’ai retenue aujourd’hui c’est que tu peux mettre le nombre d’attaquants que tu veux, parfois ça ne passe pas. On peut mieux faire et avec les joueurs qui seront de retour ça sera mieux aussi. Y a du travail pour nous comme pour le staff. (…)Le match de ce soir est bien car il nous refroidit tous.»

Regragui prendra des « risques » en Afrique du Sud

Déjà qualifié pour la CAN, le Maroc affronte l’Afrique du Sud samedi dans le cadre la 5e journée des éliminatoires. Avec de nouvelles expérimentations en perspective. «C’est une fin de saison. Pour le match de samedi, on va réfléchir, je vais prendre des risques. Mon objectif est de ne pas prendre de risques avec des joueurs qui ont des transferts chauds. Ce mois-ci est difficile. On va faire des choix risqués mais contrôlés», a lancé Regragui.

Maroc : “satisfait de personne”, “refroidi”, “pain quotidien”… Regragui se lâche après le Cap-Vert
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.