C’était dans les tuyaux depuis plusieurs jours, c’est désormais officiel ! Ce jeudi, la Fédération marocaine (FRMF) a annoncé la nomination de Vahid Halilhodzic au poste de sélectionneur. Libre depuis son départ du FC Nantes en début de mois, le technicien franco-bosnien a été préféré à Laurent Blanc, qui a finalement décliné. Il aura la lourde responsabilité de succéder à Hervé Renard, auteur d’un excellent travail pendant 3 ans et demi même si son aventure s’est mal terminée avec l’élimination en 8es de finale de la CAN 2019 face au Bénin.

Ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, de l’Algérie et du Japon, «coach Vahid» est parvenu à mener ces trois sélections en Coupe du monde, même si deux d’entre elles, la Côte d’Ivoire et le Japon, l’ont limogé juste avant la phase finale. En 2014, il avait en revanche conduit les Fennecs jusqu’en 8es de finale de la compétition planétaire. Halilhodzic connaît un peu le Maroc puisqu’il a entraîné le Raja Casablanca et même remporté la Ligue des champions africaine avec l’Aigle Vert, même si c’était à un autre siècle (1997-1998).

Réputé pour son exigence et très à cheval sur la discipline, le technicien de 67 ans a signé pour 4 ans, jusqu’en 2023. Il va toucher un salaire fixe de 80 000 euros mensuels plus une part variable qui dépendra de l’atteinte d’objectifs.

Sur le même sujet :  tous les détails sur le salaire et le contrat de Vahid Halilhodzic !