Mercato : les cartes rebattues pour l’avenir d’Amoura !

Le Fennec Mohamed Amoura, qui vient de réaliser une très belle saison avec l'Union Saint-Gilloise (D1 Belgique), a naturellement attiré l'attention de formations plus huppées. Brighton (Premier League) souhaite le faire venir, mais le transfert bloque.

Avec 21 pions en 45 matchs, les supporters de l'US Saint-Gilloise ont peu d'espoir de retenir l'attaquant international algérien (27 capes, 6 buts). Vainqueur de la Coupe de Belgique et vice-champion national 2024, l'attaquant de poche (1 mètre 70) semble prêt à aller plus haut.

Brighton, qui vient de boucler la saison 2023-2024 à une honorable 11e place en Premier League, souhaiterait l'attirer dans ses filets afin de renforcer son avant-garde. En à peine trois ans, le Fennec de 24 ans passerait de la D1 algérienne à la Premier League, récompensant ainsi sa persévérance lui qui a gravi toutes les marches, de la sélection A' algérienne jusqu'à l'Europe.

Il y a un gros couac

D'ailleurs, l'Union Saint-Gilloise et Brighton possèdent le même propriétaire : Tony Bloom. On se dit à première vue que cette donnée joue en faveur du transfert d'Amoura entre les deux écuries, mais l'UEFA ne l'entendrait pas de cette oreille, comme le rappelle La Gazette du Fennec. La saison dernière, les deux formations avaient en effet croisé le fer en Europa League. Afin d'éviter tout conflit d'intérêt, l'opposition avait été rendue possible à condition que “jusqu’en septembre 2024, les prêts ou transferts des joueurs entre les deux clubs ne seront plus autorisés. Les clubs ne sont pas non plus autorisés à conclure des partenariats commerciaux, ni à utiliser une base de données commune de scouting ou de joueurs”.

Alors que le mercato fermera ses portes le 30 août en Premier League, cette contrainte risque clairement de poser problème. Et même au cas où une manœuvre est trouvée pour la contourner, Amoura ne pourra pas jouer avec Brighton avant début septembre. Quatre journées de Premier League se seront déjà disputées… L'attaquant des Verts ne pourrait pas non plus faire la pré-saison avec le club anglais, ce qui représente clairement un désavantage pour s'intégrer.

L'OM à l'affût ?

L'Olympique de Marseille, qui lorgne aussi sur la pépite en plus de son compatriote Bachir Belloumi, pourrait donc profiter de cette situation pour revenir à la charge. Les Belges exigent 20 millions d'euros. Son arrivée potentielle dans la cité phocéenne pourrait aussi certainement être conditionnée par les éventuels départ des attaquants déjà en place (Pierre-Emerick Aubameyang, Faris Moumbagna, Illiman Ndiaye…).

Mercato : les cartes rebattues pour l’avenir d’Amoura !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.