Otis Ngoma, RDC CHAN

Vainqueur du CHAN à deux reprises, la RD Congo aborde l’édition 2022 en Algérie dans des conditions un peu particulières. A neuf jours du coup d’envoi de la compétition, le sélectionneur des Léopards locaux, Otis Ngoma, a en effet révélé qu’il ne dispose toujours pas d’un contrat en bonne et due forme.

«Le contrat auquel vous faites allusion, je l’ai signé. Mais c’était une signature officieuse parce que le président de la FECOFA (Fédération congolaise de football, ndlr) ne l’a pas encore signé. Ça a été signé en deux temps. Le ministre a signé et a voyagé. On m’a fait venir et j’ai signé le contrat sans le président qui n’a toujours pas signé», a déploré le technicien devant les médias.

D’après Ngoma, d’autres problèmes nuisent d’ailleurs au bon fonctionnement de la sélection A’. «On a joué deux matchs amicaux sans percevoir nos primes. Quand on ne nous dit rien, je prends ça pour un manque considération ou une négligence», a lâché le sélectionneur. Clairement pas l’idéal avant d’affronter l’Ouganda, la Côte d’Ivoire et le Sénégal dans le groupe B du CHAN.