Appelé pour la première fois en équipe de France jeudi par Didier Deschamps, le prodige rennais Eduardo Camavinga a beaucoup fait parler de lui samedi à l’occasion du Canal Football Club. L’occasion pour le consultant Pierre Ménès de se distinguer par une grosse bourde.

Alors qu’Hervé Mathoux faisait remarquer que le milieu de terrain de 17 ans ne pourra définitivement jouer qu’avec les Bleus s’il est aligné contre la Suède (5 septembre) ou la Croatie (8 septembre) dans le cadre de la Ligue des Nations, Ménès a répliqué, sur un ton très provocateur comme à son habitude : «Tu crois qu’il y a une chance qu’il choisisse la Guinée ?»

Pour le coup, effectivement, il n’y aucune chance que Camavinga opte pour la Guinée, pour la simple et bonne raison qu’il n’est pas d’origine guinéenne ! En effet, le joueur est né en Angola et son père dispose d’un passeport congolais. L’Angola et la RD Congo avaient donc une chance infime de l’attirer, ce qui n’était aucunement le cas de la Guinée. Une «subtilité» qui a visiblement échappé au trublion du CFC…

Twitter reprend Ménès de volée