Burkina Faso - France
Mondial 2018 : la France rebaptisée "6e équipe africaine" au Burkina Faso !
L’Afrique n’ayant plus de représentants en lice au Mondial 2018, certains se consolent en soutenant l’équipe de France, rebaptisée "6e équipe africaine" par la presse au Burkina Faso !

Avec l’élimination des 5 représentants africains dès le premier tour du Mondial 2018, certains footeux du continent se consolent comme ils peuvent. Au Maroc, une partie de la population soutient la Belgique car elle comprend Marouane Fellaini et Nacer Chadli, deux joueurs d’origine marocaine et décisifs en 8es de finale face au Japon (3-2). Du côté du Burkina Faso, en raison des liens historiques avec la France, on penche pour les Bleus. Le journal Le Pays assure même que sur les réseaux sociaux certains ont déjà rebaptisé la sélection dirigée par Didier Deschamps : "Certains placent leur espoir dans l’équipe de France, qualifiée par nombre d’Africains, avec un peu d’humour, sur les réseaux sociaux, de ‘6e équipe africaine’ et cela à cause des origines de bon nombre de joueurs français", s’amuse le média, relayé par le magazine Courrier International.

"Sur les 23 joueurs retenus par le sélectionneur Didier Deschamps, pas moins de 16 joueurs sont originaires d’Afrique, dont 2 du Maghreb", ajoute le journal Aujourd’hui au Faso qui considère donc que "l’Afrique est encore en compétition dans cette Coupe du monde russe via ses fils. De la Kabylie aux confins des forêts caféières africaines occidentales ou centrales, en passant par les terres en friche du Sahara, cette partie de l’Afrique, liée à la France par le sang de la liberté et par l’ADN de la civilisation multiraciale, a vibré au rythme des courses folles de Mbappé, quand ce n’est pas grâce à la force de caractère de Blaise Matuidi", développe le média avant de faire la liste des "bonnes raisons" de soutenir les Bleus.

"La France a mangé l’Argentine, illuminé le monde et bouté Messi hors du Mondial, (…) on peut affirmer avec un brin d’ironie, mais non sans légitime fierté, que la France ‘africaine’ a vengé l’Afrique (l’Argentine avait éliminé le Nigeria)…", savoure le journal. De son côté, Le Pays y voit un joli pied de nez envoyé à l’extrême droite française. "Autant d’exploits et de bonheur qui doivent appeler l’extrême droite française à plus d’humilité, de sagesse, parce qu’on n’est jamais fort tout seul. Les partisans de l’extrême droite ne doivent pas oublier que ce sont les immigrés qu’ils traitent de tous les noms d’oiseau qui sont en train de faire de la France ce qu’elle est actuellement et sera encore plus demain dans ce Mondial." Prochain rendez-vous pour "la 6e équipe africaine" ce vendredi contre l’Uruguay (14h GMT) pour une place en demi-finale.


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Burkina Faso

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche