Algérie : clash Belmadi-Benrahma, les révélations de Delort

En octobre dernier, l'ambiance s'est sérieusement tendue entre Djamel Belmadi et Saïd Benrahma lors d'un match amical entre l'Algérie et l'Égypte (1-1) aux Émirats arabes unis, donnant lieu à un clash explosif.

Benrahma, frustré d'avoir été remplacé en cours de match, a refusé de saluer son sélectionneur au moment de sa sortie, déclenchant une scène virale où Belmadi l'a littéralement attrapé par le col. La vidéo de cet incident a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, alimentant les spéculations au sujet de l'état des relations entre les deux hommes. Par la suite, Belmadi, en conférence de presse, a tenté de minimiser l'incident en expliquant : « Ce qui s’est passé avec Benrahma ce sont des choses qui arrivent, des choses de vestiaire. Il est sorti, il n’était pas content, je n’étais pas content, c’est tout ! »

« On est des hommes »

Pour la première fois, un Fennec en a dit plus dans ce dossier. Ce jeudi en effet, Andy Delort, ancien joueur de Montpellier, a apporté son éclairage sur la situation lors d'une interview avec Al Kass TV Sports. « J’ai vu ça comme le monde entier. J’ai des amis dans les vestiaires qui m’ont dit qu’ils se sont excusés direct, a dédramatisé le vainqueur de la CAN 2019. Sur le terrain, on peut avoir des sauts d’humeur, on est des hommes, on n’arrive pas à se gérer. Après, ils se sont parlé, et ce n’est pas allé plus loin que ça », a-t-il assuré, mettant en avant la nature parfois explosive des émotions sur le terrain. Reste que Belmadi n'a ensuite pas rappelé Benrahma dans sa dernière liste, laissant libre court aux interprétations sur les raisons de cette absence, que certains observateurs assimilent à une sanction disciplinaire.

De son côté Delort a fait son grand retour en sélection en septembre 2022 mais n'a plus été rappelé depuis mars dernier. Une situation qui laisse planer des interrogations au sujet de l'avenir de l'attaquant d'Umm Salal (Qatar) au sein de l'équipe nationale.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.