Malgré sa domination, le Maroc a péché par manque d’efficacité et d’occasions franches et les Lions de l’Atlas ont été punis en s’inclinant 1-0 face à la RD Congo lundi à Oyem. Grâce au but de Kabananga, les Léopards virent en tête du groupe C de la CAN 2017.


La RD Congo débute par un petit hold-up ! Dominés de bout en bout par le Maroc lundi soir à Oyem, les Léopards ont néanmoins surpris la troupe d’Hervé Renard pour s’imposer 1-0 et prendre la tête du groupe C de la CAN 2017 au terme de la 1ère journée. Dès le début de la partie, les Lions de l’Atlas imposaient leur pressing et privaient les Congolais de ballon. Rapidement, Boussoufa tentait même une frappe soudaine plein-axe qui finissait sur la barre de Matampi ! Les corners se multipliaient devant le but du portier mais les Marocains ne parvenaient pas à concrétiser leur domination.

Profitant d’une légère baisse de régime adverse avant la demi-heure de jeu, les Léopards sortaient le bout de leurs griffes mais sans inquiéter les Lions. Même si Benatia devait s’employer pour dégager en catastrophe avant la pause, les hommes d’Hervé Renard continuaient à faire le jeu, mais sans se montrer bien dangereux. Opportuniste, la RDC en profitait un peu avant l’heure de jeu. Seul à la retombée d’un centre de Mubele repoussé par le gardien Munir et son poteau, Kabananga envoyait le ballon dans le but (1-0, 54e) !


RD Congo vs Maroc (1-0) – CAN 2017 par afrikfoot

Matampi sauve la balle de match

Derrière, sous l’impulsion de l’entrant En-Nesyri notamment, le Maroc poussait mais la frappe de l’attaquant de Malaga se heurtait au pied de Matampi puis il expédiait sa reprise au-dessus. Réduits à dix après l’expulsion de Lomalisa (81e), entré en jeu un quart d’heure, le temps de commettre deux grosses fautes, les hommes de Florent Ibenge ne s’épargnaient pas quelques frayeurs en fin de rencontre et Matampi sauvait les meubles en détournant une tête d’El Arabi à bout portant !

Face à un adversaire qui commençait à piocher physiquement, les Congolais tenaient bon jusqu’au bout des six minutes de temps additionnel pour s’emparer seuls des commandes du groupe après le 0-0 entre la Côte d’Ivoire et le Togo un peu plus tôt. Comme un symbole, c’est Kabananga, retenu in extremis dans la liste des 23 après l’éviction tardive de Kage, qui offre les trois points à la RDC. Les Léopards ont de la ressource !

 Les onze de départ :

RDC : Matampi – Mpeko, Zakuani, Tisserand, N’Sakala – Mbemba, Bope, Mulumba – Bakambu, Kabananga, Mubele

Maroc : Munir – Benatia, Da Costa, Saïss – Dirar, El Ahmadi, Boussoufa, Mendyl – El Kaddouri, Bouhaddouz, Carcela