Plombée d’entrée par une nouvelle erreur d’un de ses gardiens et pas vraiment parvenue à se montrer dangereuse ensuite, la Tunisie a perdu le match pour la 3e place de la CAN 2019 en s’inclinant ce mercredi face au Nigeria (0-1).

Petite finale, petite assistance (le stade Al Salam du Caire était quasiment vide), et petit spectacle… Ce mercredi, le match pour la 3e place de la CAN 2019 entre la Tunisie et le Nigeria (0-1) n’a clairement pas atteint des sommets entre deux équipes fatiguées et qui avaient sans doute encore la tête à leur élimination survenue dimanche en demi-finale.

Et comme souvent dans cette CAN côté tunisien, ce match s’est joué sur une histoire de gardiens. Préféré à Ben Mustapha pour remplacer Hassen, blessé, Ben Cherifia était le 3e portier titularisé par le sélectionneur Alain Giresse durant la compétition et il a fallu moins de 3 minutes au dernier rempart de l’Espérance Tunis pour faire des siennes. Après un débordement côté gauche, Collins centrait fort et Ben Cherifia ratait son intervention en ne parvenant pas à se saisir du ballon. Le cuir rebondissait sur Meriah avant de filer vers Ighalo, qui n’en demandait pas tant pour conforter sa place de meilleur buteur de cette CAN en inscrivant sa 5e réalisation (0-1, 3e).

Ighalo, buteur contrarié…

Gênés par le pressing adverse et très brouillons techniquement, les Aigles de Carthage avaient du mal à réagir et ils ne parvenaient pas à se montrer dangereux excepté sur un missile de Sassi qui filait à côté. Le rythme était faible, les fautes se multipliaient et Khenissi, touché sur un vilain tacle d’Aina, puis Ighalo, qui se claquait, sortaient sur blessure avant la pause. Alors qu’il aurait aimé améliorer son total, le Nigérian ne cachait pas sa déception…

Lancé par Khazri, Chaouat, entré à la place de Khenissi, se présentait seul face à Uzoho avec la balle d’égalisation au bout du pied au retour des vestiaires, mais il expédiait sa tentative dans le petit filet… Au fil de la seconde période, on sentait que les Tunisiens poussaient pour tenter d’égaliser, mais toujours sans véritablement apporter le danger et il fallait attendre l’heure de jeu pour enfin assister à un tir cadré mais trop mou de Badri. Ce sont au contraire les hommes de Gernot Rohr, tout en gestion, qui se procuraient les meilleures occasions, mais Ben Cherifia montrait un meilleur visage en mettant en échec Chukuweze, Osimhen puis Kalu à deux reprises sur coup franc.

7e victoire en 7 petites finales : le Nigeria confirme qu’il excelle dans cet exercice. Côté tunisien, avec le temps, on se satisfera sûrement d’avoir retrouvé le dernier carré pour la première fois depuis 2004. Mais, en attendant, l’heure sera aux regrets avec 5 buts encaissés sur des erreurs individuelles durant cette CAN, dont 4 des gardiens (et encore, il y a débat sur le CSC de Bedoui contre le Ghana, certains l’imputant à Hassen)…

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ

Tunisie : Ben Cherifia – Drager, Hnid, Meriah, Haddadi – Chaalali, Skhiri, Sassi – Khazri, Khenissi, Badri.

Nigeria : Uzoho – Aina, Omeruo, Ekong, Collins – Etebo, Ndidi – Chukwueze, Iwobi, Musa – Ighalo.