Grâce à un but providentiel du défenseur central William Troost-Ekong à la 89e minute, le Nigeria s’est défait de l’Afrique du Sud sur le fil (2-1) ce mercredi au Caire en quart de finale de la CAN 2019. De retour dans le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 2013, année de leur dernier sacre, les Super Egales affronteront dimanche le vainqueur d’Algérie-Côte d’Ivoire en demi-finale.

Après des premières minutes hachées par les fautes, ce match peinait à s’emballer avec d’un côté des Nigérians désireux de se rassurer défensivement après leurs erreurs contre le Cameroun en 8es (3-2) et de l’autre des Bafana Bafana émoussés physiquement après leur exploit contre l’Egypte (1-0). Mais la première occasion du match était la bonne ! Décalé par Musa, Iwobi mettait le feu à gauche de la surface sud-africaine avant de centrer à ras de terre pour la pépite de Villarreal, Samuel Chukwueze, qui bénéficiait d’un contre favorable face à Mkhwanazi pour ajuster Williams de près (1-0, 27e).

La VAR, première !

Cette ouverture du score avait le mérite de réveiller quelque peu les ardeurs des 22 joueurs avec des attaques se succédant d’un but à l’autre jusqu’à la mi-temps, mais sans grand danger pour autant, Musa et Chukwueze rencontrant du déchet dans l’avant-dernier geste. Au retour des vestiaires, Etebo croyait mettre le Nigeria à l’abri sur coup franc, mais Williams claquait sa frappe sur sa barre ! Particulièrement compacts sous l’impulsion d’un duo Etebo-Ndidi impérial dans l’entrejeu, les hommes de Gernot Rohr géraient tranquillement leur avance sans être inquiétés.

Mais tout basculait sur un coup franc de Tau expédié par Bongani Zungu (Amiens) de la tête au fond des filets. Pensant qu’un coéquipier avait dévié le ballon dans sa direction, l’arbitre Redouane Jiyed sifflait dans un premier temps hors-jeu. Sauf qu’en recourant à la VAR, mise en place à l’occasion de ces quarts de finale, l’officiel se rendait compte que c’est le dos du Nigérian Ighalo qui remisait dans sa direction. Pas de hors-jeu donc et ce but était validé grâce à la VAR (1-1, 71e). Une première dans l’histoire de la CAN !

Ce fait de jeu contribuait à fermer définitivement ce match et on pensait se diriger tout droit vers la prolongation. Jusqu’à la 89e lorsque le gardien Williams ratait sa sortie sur un corner de Moses Simon et permettait à Ekong, homme providentiel, de propulser le ballon au fond des filets au second poteau (2-1). Un scénario un peu dur pour les Sud-Africains mais pas totalement immérité au vu de la physionomie de la rencontre. De son côté, le Nigeria aura retrouvé des certitudes défensives même si le recours à la VAR avait contribué à remettre son adversaire dans le match…

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ :

Nigeria : Akpeyi – Awaziem, Omeruo, Ekong, Collins – Chukwueze, Etebo, Ndidi, Iwobi – Musa, Ighalo.

Afrique du Sud : Williams – Mkhize, Mkhwanazi, Hlatshwayo, Hlanti – Mokotjo, Furman, Zungu – Tau, Mothiba, Lorch.