Ces derniers jours, l’élection pour la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a suscité des tensions grandissantes, notamment suite au refus de l’Union des anciens joueurs (UAFCI) de soutenir l’un des leurs, Didier Drogba, candidat à la présidence. Président du club de l’Africa Sports d’Abidjan et à ce titre appelé à voter, Alexis Vagba soutient ouvertement un autre candidat, Sory Diabaté, et dénonce des tentatives d’intimidation consécutives à son refus de se ranger derrière Drogba.

«A cause de Drogba, des chefs du village et des députés sont sur moi», a raconté le dirigeant dans les colonnes de L’Infodrome. «Des gars que je connais comme ça dans la rue, qui demandent l’argent, me disent : ‘si Drogba perd, on casse ta maison et on te tue’. J’ai fait une déposition à la police. Je les attends. Je vais faire une conférence de presse. Je vais mettre chacun à sa place.»

Au total, 81 votants seront appelés à élire le futur président de la FIF, dont Vagba. Au préalable, Drogba doit recueillir le parrainage d’un des 4 groupes d’intérêts restants (l’Association des footballeurs ivoiriens en activité, les arbitres, les entraîneurs ou les médecins sportifs) pour que sa candidature soit validée.