Réunie ce jeudi, la commission électorale de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a invalidé le dossier de Didier Drogba, qui ne pourra donc pas se présenter à l’élection pour la présidence de la FIF en raison d’une affaire de doubles parrainages. Mais l’ancien buteur ne compte pas en rester là. Son directeur de campagne, Eugène Diomandé, a en effet annoncé qu’il va faire appel, non pas auprès de la commission de recours de la FIF, jugée biaisée, mais directement auprès de la FIFA, récemment intervenue dans le processus électoral.

«Didier est calme. Juste un peu triste pour le football ivoirien. C’est quelqu’un qui vient apporter, mais il est persuadé qu’il rebondira. Dès à présent ! On va en appeler à la FIFA», a fait savoir Diomandé dans l’émission Radio Foot Internationale sur RFI. Pour lui, les décisions de la commission électorale n’ont plus aucune valeur depuis que le président de l’instance, René Diby, qui avait validé la candidature de Drogba, a claqué la porte mardi.

«Nous ne ferons pas un recours tel que prévu dans le code électoral. Cette camarilla qui a pris la décision ne représente aucunement la commission électorale indépendante. Ce sont des amis réunis autour d’un thé. Le président désigné par l’assemblée générale ordinaire reste René Diby. Faire un recours aujourd’hui serait reconnaître l’autorité de la chose jugée. On va saisir la FIFA, en s’appuyant sur le fait que de nombreuses recommandations contenues dans le courrier de la FIFA n’ont pas été respectées», a prévenu le dirigeant. Le feuilleton continue…