Coupe du monde 2030 : le Maroc choisi pour un premier temps fort

Quatorze jours après la décision de la FIFA d’attribuer l’organisation de la Coupe du monde 2030 au trio Maroc-Espagne-Portugal, une première décision forte a été prise en faveur du royaume chérifien.

Ce mercredi 18 octobre, à Lisbonne au Portugal, a eu lieu une réunion entre les trois présidents des fédérations marocaine, espagnole et portugaise de football : respectivement Fouzi Lekjaa, Pedro Rocha et Fernando Gomes. Il s’agissait de la première rencontre entre les trois dirigeants depuis la désignation officielle de leurs pays respectifs, le 4 octobre dernier par la FIFA, comme les hôtes conjoints de la Coupe du monde 2030.

Dans un communiqué publié sur son site officiel ce mercredi, la Fédération marocaine de football (FRMF) a informé que ce « sommet », tenu au siège de son homologue portugaise (FPF) à Cidade do Futebol, « a permis de poursuivre la préparation de la candidature qui unit deux continents et (qui) vise à être la meilleure de l’histoire pour une Coupe du monde ».

Le Maroc accueille « la première étape » de 2030

Lors de ce tête-à-tête, Rabat, la capitale marocaine, a été choisie en vue d’abriter le 28 octobre prochain la cérémonie de présentation de la lettre d’intention à l’organisation de la Coupe du monde. Une étape représentant « l’une des exigences du processus de candidature ». « Il s’agira de la première étape formelle vers la candidature commune et démontrera l’engagement du Maroc, du Portugal et de l’Espagne à organiser une Coupe du monde réussie. Ce moment solennel aura lieu à Rabat et sera suivi d’une conférence de presse à laquelle participeront les présidents des trois fédérations », peut-on lire.

« Dans le même temps, le comité de candidature de la Coupe du monde 2030 a poursuivi ses travaux et, également ce mercredi, à Madrid, a tenu une autre réunion de suivi du projet », conclut la note.

Coupe du monde 2030 : le Maroc choisi pour un premier temps fort
Prudence Ahanogbe