Après le fiasco de la CAN 2019 à domicile (élimination en 8es de finale), l’Egypte entame un nouveau chapitre ! Ce jeudi, la Fédération égyptienne (EFA) a annoncé la nomination d’Hossam El-Badry au poste de sélectionneur. Le technicien succède au Mexicain Javier Aguirre qui avait été limogé juste après la CAN et le président de l’EFA, Hany Abo Rida, avait démissionné dans la foulée.

Désormais dirigée par un comité de normalisation de la FIFA, l’instance avait annoncé, en accord avec le président de la république Abdel Fattah al-Sissi, que le nouveau sélectionneur serait un local. El-Badry a été préféré à l’historique Hassan Shehata, à l’ancien international Mido, au tempétueux Hossam Hassan et à Ehab Galal, eux aussi retenus dans la short-list.

Ancien international, le technicien de 59 ans a déjà dirigé la sélection égyptienne U23 et il a effectué plusieurs passages à succès sur le banc d’Al Ahly au cours de la décennie écoulée avec à la clé notamment un sacre en Ligue des champions africaine (2012), trois championnats d’Egypte (2010, 2017, 2018), une Coupe d’Egypte et une Supercoupe d’Egypte. El-Badry avait récemment tenté une expérience différente en occupant le poste de président du richissime Pyramids FC. Il devrait diriger son premier rassemblement le mois prochain avec de probables matchs amicaux au programme avant le coup d’envoi des éliminatoires de la CAN 2021 en novembre.