OM : quelle est la situation d’Aubameyang en sélection ?

L’OM a annoncé vendredi la signature de l’attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (74 capes, 30 buts). À Marseille, le buteur de 34 ans va tenter de donner un nouvel élan à sa carrière, laquelle est au ralenti depuis un an, aussi bien en club qu’en sélection…

En début de semaine, des rumeurs faisaient déjà écho de l’intention du natif de Laval de rejoindre la cité phocéenne. Et alors que l’OM négociait avec Chelsea pour récupérer le joueur sans indemnité de transfert, le club français a finalement obtenu gain de cause. PEA est désormais lié aux Olympiens jusqu’en juin 2026. Quelques instants après l’officialisation, l’intéressé a indiqué avoir rejoint le groupe pour la pré-saison en Allemagne, dans une vidéo publiée sur le compte Twitter officiel de son nouvel employeur.

Le retour perdant du fils prodigue

De l’envie, « Aubame » n’en manque pas. Lui qui a été notamment placardisé à Chelsea par les entraîneurs Graham Potter puis Frank Lampard une bonne partie de la seconde moitié de saison dernière (écarté du groupe pour les 5 dernières rencontres de Premier League). Lui, qui a en parallèle connu un retour en sélection frustrant (défaite 0-2 face à la RD Congo en juin dernier, pour la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2023), malgré un doublé en match préparatoire contre la modeste équipe de D4 française, l’Olympique Saint-Quentin (7-0), quelques jours plus tôt.

Le come-back tant espéré du capitaine des Panthères n’a en effet jusque-là pas été couronné de réussite. Preuve en est, le Gabon est actuellement 3e du groupe I des éliminatoires de la CAN et en ballotage défavorable, après la victoire de la RDC sur tapis vert contre la Mauritanie. L’ancien de l’ASSE et ses équipiers joueront leur qualification lors de la 6e et ultime journée à l'extérieur contre les Mouribatounes, dans ce qui ressemble à un match de la peur (les 4 équipes se tiennent en 3 points).

L'échec de la CAN 2021

Un scénario loin d’être rêvé par le sélectionneur Patrice Neveu, et encore moins par le président de la République du Gabon, Ali Bongo, supporter malheureux lors de la défaite à domicile dans le derby d’Afrique Centrale face aux Léopards, et acteur majeur de la sortie de retraite du joueur. En effet, le chef d’État avait réussi à réconcilier l’ex du BVB avec la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Pour mémoire, ces derniers étaient en froid pendant près d’un an, après l’épisode de la CAN 2021, où Aubameyang avait fait scandale en apparaissant sans masque avec son coéquipier en sélection Mario Lemina, lors d’une soirée, en pleine pandémie de COVID-19, puis en rentrant à l’hôtel des Panthères en état d’ébriété, en galante compagnie, toujours avec son compère. La polémique de trop qui avait conduit le joueur passé par Arsenal à manquer la compétition puis à prendre sa retraite le 18 mai 2022.

Son transfert dans la Canebière, qui coïncide avec son retour en Ligue 1, 10 ans après avoir quitté le Chaudron s’apparenterait à une bouffée d’oxygène. À l’instar de plusieurs autres grands noms du football africain, le néo-Olympien serait bien inspiré de rebondir sur le tremplin de la L1. Pour une association gagnant-gagnant avec l’OM, en quête d'une gloire perdue sur la scène européenne.

OM : quelle est la situation d’Aubameyang en sélection ?
Prudence Ahanogbe