Entré en jeu face au Lesotho (1-1) le 13 novembre dans les éliminatoires de la CAN 2021, l’attaquant de la Sierra Leone, Mohamed Buya Turay (24 ans), a en revanche manqué le déplacement contre le Bénin (0-1) quatre jours plus tard. Alors que certaines rumeurs l’accusent d’avoir volontairement fait l’impasse sur ce match afin de finaliser un documentaire TV consacré à sa carrière, le joueur de Djurgardens tient une toute autre version. Le meilleur buteur du dernier championnat suédois affirme en effet avoir été victime d’une blessure, une blessure pour le moins inhabituelle puisqu’il se plaint de sorcellerie !

«Je n’avais aucune blessure à l’orteil lorsque j’ai joué contre le Lesotho parce que personne ne m’a marché dessus ou ne m’a donné de coup. Mais j’ai commencé à avoir mal à l’orteil quand je suis retourné à l’hôtel où l’équipe était rassemblée le lendemain. J’ai informé le physiothérapeute de l’équipe qui n’arrivait pas à comprendre ce qui n’allait pas, et la douleur a augmenté lorsque nous étions dans l’autobus en direction du terrain d’entraînement», a expliqué le Sierra-Léonais à la BBC. «La douleur s’est aggravée lorsque nous sommes arrivés au terrain d’entraînement, elle s’est étendue à tout le pied et à la jambe.»

Une carrière internationale en suspens

Incapable de s’entraîner, le joueur a alors préféré changer d’approche : «J’ai décidé d’appeler certains membres de ma famille qui m’ont emmené voir une femme guérisseuse traditionnelle. (…) Elle m’a dit que la blessure à l’orteil s’est déclenchée parce que j’ai marché sur un objet spirituel dans le camp des Leone Stars, déposé là pour moi par une personne qui voulait que j’obtienne l’éléphantiasis (augmentation considérable du volume d’une partie du corps, ndlr), détruisant ainsi ma carrière. Elle m’a aussi dit que si j’étais allé à l’hôpital pour un traitement ou si j’avais utilisé la médecine conventionnelle pour essayer de guérir l’orteil, cela aurait mis fin à ma carrière.»

Le natif de Freetown a par ailleurs indiqué connaître l’identité de la personne qui lui veut du mal et affirme que celle-ci a agi par jalousie suite à son récent titre de meilleur buteur en Suède. «Je ne veux pas révéler l’identité de la personne maintenant, mais je promets de riposter, il ne sera pas libre», a-t-il menacé. Désormais «presque complètement remis» de sa blessure, le buteur a laissé planer le flou sur la suite de sa carrière internationale : «Ce n’est pas facile pour moi. Pour l’instant, je ne me demande pas si je dois ou non jouer pour les Leone Stars, mais j’y penserai plus tard quand j’aurais tourné la page sur ce qui m’est arrivé.» Des accusations crédibles ? Ou bien Mohamed Buya Turay cherche-t-il simplement des excuses pour justifier son absence ? Chacun se fera son avis…