Huitième de finaliste à la Coupe du Monde 2006, le Ghana avait été éliminé par le Brésil sur un score sans appel de 3 buts à 0. Mais, cette qualification pour le second tour aurait été impossible sans l’intervention de la femme du gardien des Black Stars, Richard Kingson.

Le Ghana doit en partie sa qualification au second tour du Mondial 2006 à Adelaide Tawiah. Sans les menaces de l’épouse de leur dernier rempart, les Blacks Stars auraient certainement été éliminés dès la phase de groupe. Dans un entretien accordé à Max TV, l’ancien gardien de but de Wigan Athletic révèle qu’en plein Mondial, il a été approché par des corrupteurs qui lui ont demandé de laisser l’un des adversaires du Ghana marquer 2 buts en échange d’un joli pactole. «Nous avions perdu notre premier match contre l’Italie et nous devions gagner notre deuxième match contre la République tchèque. Avant le match, un homme d’affaires ghanéen m’a appelé ; nous nous sommes rencontrés et il m’a amené à des gens qui m’ont offert 300 000 dollars juste pour concéder deux buts», a confié l’homme de 42 ans.

L’opposition décisive de madame Kingson

Confronté à un dilemme, Richard Kingson a jugé bon d’en parler à son épouse au téléphone. C’est d’ailleurs les menaces de cette dernière qui ont l’amené à ne pas céder à la volonté des corrupteurs ! «J’étais totalement confus et j’étais dans une sorte de transe. Ils ont même promis de me donner d’autres incitations. J’ai rapidement appelé ma femme et je l’ai informée. Sa réponse a été que si j’accepte l’argent, notre mariage est terminé. Elle m’a dit de mettre le Ghana en premier, ce qui m’a ramené à la raison. Dan Quaye était mon compagnon de chambre à l’époque, il était donc le seul joueur avec qui j’ai partagé ça. Je suis entré dans le match et j’ai réalisé une superbe performance», a-t-il poursuivi.

Grâce à une belle prestation de Kingson, le Ghana a finalement battu la République Tchèque sans encaisser le moindre but (2-0) avant de s’imposer 2-1 face aux Etats-Unis pour le dernier match de poule, une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.