Le footballeur marocain Talal El Karkouri, nouveau venu au Paris-Saint-Germain, s’est livré hier soir à un chat sur le site du club. Une tchache sobre, amusante, parfois instructive.


Il a 23 ans, il est né à Casablanca et n’a pas de copine. Non, il n’a pas vu les prochains maillots. Oui, il trouve que les Parisiens sont sympathiques. Celui qui a débarqué au Paris-Saint-Germain (P.S.G.) comme défenseur en janvier dernier n’en finissait pas de répondre aux questions des quelque 180 footeux connectés sur le Net à 19 heures pour un chat avec lui.

Talal El Karkouri s’en sort bien. Des réponses aussi attendues que les questions, des points de vue convenus. Comment résorber le dopage dans le sport ?  » Je ne suis pas scientifique « , répond à l’évidence le jeune sportif. Que penses-tu du spot du P.S.G. contre le racisme ?  » Le racisme n’est pas un mot utilisable car nous sommes tous des êtres humains « .

Surpris et surprenant

Qu’emmènerais-tu sur une île déserte ?  » De l’eau « .(rire) Et ainsi de suite. Et puis, parmi la flopée de détails bucoliques sur les passions du joueur, quelques perles tombent. On y apprend qu’il n’a pas choisi le P.S.G. Qu’il avait signé avec le club de Genève qui lui a conseillé de passer à Paris pour cause d’alliance avec le groupe Canal +.

Au sujet du football féminin, il nous confesse qu’il est toujours autant surpris de constater que les femmes puissent avoir  » des qualités supérieures aux hommes « . Pas de réaction de footeuse à l’horizon. Enfin, il ne redoute aucun attaquant ni en France ni dans le monde à l’exception de Ronaldo. Alors qu’importe s’il n’a pas Internet chez lui…