Né le 15 janvier 1981 à Dakar, El-Hadji Diouf est une légende vivante de la sélection nationale du Sénégal. Interviewé par Radio Foot Internationale, l’ancien attaquant a pourtant avoué qu’il a refusé de défendre les couleurs des Lions dans sa jeunesse.

Si El-Hadji Diouf est aujourd’hui considéré comme l’une des figures emblématiques du football sénégalais, l’histoire aurait pu prendre une tournure bien différente. Selon ses propres confidences, l’ancien attaquant aurait tout aussi bien pu ne jamais faire partie des Lions de la Teranga de toute sa carrière ! En effet, après avoir été viré de la sélection alors qu’il n’avait que 15 ans, Diouf a pris la décision de tourner définitivement le dos au Sénégal. «Me concernant, j’avais pris une décision, celle de ne jamais jouer pour l’équipe nationale du Sénégal parce que j’ai été viré à l’âge de 15 ans et donc je refusais de porter ce maillot», a-t-il lâché sur les ondes de RFI.

Le rôle décisif du regretté Pape Diouf

Mais l’ancien attaquant de Liverpool n’a pas tardé à revenir sur sa décision. Grâce à l’intervention du regretté Pape Diouf, El Hadji a changé d’avis. «Quand Pape Diouf est venu me voir à l’époque j’étais à Rennes, il a su trouver les bons mots pour me faire revenir sur ma décision en me disant que la meilleure chose qui peut m’arriver dans ma carrière est de jouer pour le Sénégal et c’est la meilleure chose qui m’est arrivé», a-t-il souligné.

La suite appartient à l’histoire. Double Ballon d’Or africain (2001, 2002), Diouf fait partie de la plus belle génération sénégalaise, celle qui a marqué les esprits en atteignant les quarts de finale du Mondial 2002. Elu homme du match lors de la première rencontre de son équipe en Coupe du monde, il a considérablement brillé lors de l’exploit des Lions de la Teranga face à l’équipe de France (1-0).