Après le Maroc, qui a fait appel des lourdes sanctions infligées par la CAF, voilà qu’un deuxième pays maghrébin s’en remet au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne. La Fédération Tunisienne de Football (FTF) vient de saisir l’instance juridique sportive indique le site officiel du TAS. L’appel des Aigles de Carthage porte sur « la décision du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) remettant en question la participation de la FTF à l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). » « La déclaration d’appel de la FTF est accompagnée d’une requête d’effet suspensif« , poursuit l’instance en révélant qu' »une procédure d’arbitrage a été ouverte et est menée conformément au Code de l’arbitrage en matière de sport. »

Révoltée par l’élimination houleuse de la CAN 2015 face à la Guinée Equatoriale, le pays hôte, et par l’arbitrage déplorable de Rajindraparsad Seechurn, la Tunisie avait été condamnée à payer une amende de 50 000 dollars. Wadie Jary, le président de la FTF avait été suspendu et la Fédération sommée de faire une lettre d’excuse d’ici au 31 mars sous peine de sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion de la CAN 2017. La CAF entendait ainsi sanctionner le comportement des Tunisiens envers l’arbitre à la fin du match et les déclarations de certains dirigeants.