Crédits photo : Horoya AC.

Lamine Ndiaye, ancien entraîneur du Tout Puissant Mazembe, a succédé lundi à Didier Gomes Da Rosa, limogé la semaine dernière pour insuffisance de résultats, à la tête du Horoya AC. Après ses premières séances d’entraînements à la tête du club guinéen, le franco-sénégalais s’est exprimé mercredi.

Didier Gomes Da Rosa n’aura pas survécu à l’élimination en Ligue des champions. Malgré le reversement en Coupe de la Confédération et la qualification pour la phase de groupes de la compétition, le technicien français a été limogé la semaine dernière par le Horoya AC. Pour le remplacer, le cador guinéen a misé sur Lamine Ndiaye, choisi lundi par le bureau exécutif. Après avoir dirigé ses trois premières séances d’entraînement, l’ancien attaquant de l’équipe du Sénégal a donné ses premières impressions au site officiel du HAC mercredi.

Des joueurs avec un bon état d’esprit

Sur l’implication de ses poulains, le nouvel entraîneur a remarqué du positif : «J’ai noté une bonne participation des joueurs et je pense qu’on peut dire que c’est de bon augure. Il y a du travail à faire, mais c’est pour ça que je suis là. S’il n’y avait pas de boulot je n’allais pas être là. Ce qui est important, c’est l’état d’esprit des joueurs et je pense qu’ils ont un bon état d’esprit. En tout cas pour le moment ce qu’ils montrent permet désormais d’espérer» a-t-il affirmé.

«Il faudra faire attention»

Lundi, le tirage au sort de la phase de groupes de la Coupe de la Confédération a placé le HAC dans le groupe B en compagnie de Djoliba du Mali, d’El Nasr de la Libye et de Bidvest Wits de l’Afrique du Sud. Ndiaye a commenté ce tirage. «Je pense que les quatre groupes sont homogènes, mais il faut se méfier parce que certaines équipes sont des inconnues au bataillon. Or, si elles sont là c’est qu’elles ont de la qualité, donc pas par hasard. Il faudra faire attention à tout, les matchs il faut les jouer pour les gagner. Il n’y a pas de match facile à ce niveau-là, toutes les équipes présentes à ce stade de la compétition méritent d’être là…» a-t-il prévenu.

Un palmarès qui force le respect

Rappelons qu’en tant qu’entraîneur, Lamine Ndiaye a brillamment dirigé le club camerounais du Coton Sport de Garoua et le TP Mazembe, remportant plusieurs titres. Avec les Corbeaux congolais, le natif de Thiès a soulevé la Ligue des champions africaine en 2010, 2 titres de champions de la RDC (2011, 2012) et 2 Super Coupes de la CAF (2010, 2011).  Il a aussi et surtout réalisé l’exploit de mener pour la toute première fois, un club africain en finale de la Coupe du monde des clubs en 2010 avec le TPM. Il était aussi le sélectionneur du Sénégal à la CAN 2008.