Courtisé activement par la sélection nationale marocaine, l’international espoir belge Nacer Chadli n’a pas encore tranché. « C’est vrai, j’hésite, explique le milieu de terrain de Twente à Voetbal International. Mais pas tant que cela. Je n’ai pas, comme Ibrahim Afellay, l’opportunité de pouvoir préférer une des meilleurs équipes d’Europe et du monde à celle de mon pays d’origine. J’ai même plus de chances de disputer un jour le Mondial avec le Maroc qu’avec la Belgique. Mon père vit toujours au Maroc, où je passe mes vacances. Mais j’ai grandi en Belgique et c’est dur de choisir. Je m’entretiendrai avec Eric Gerets et Georges Leekens avant de prendre ma décision. Mais je ne peux cacher que le Maroc tient la corde. Pim Verbeek m’a déjà téléphoné. Il ne m’a rien promis, mais il m’a dit que j’ai beaucoup de qualités et qu’il voit en moi un joueur très intéressant pour le Maroc. »