Très loin des attentes placées en lui lorsqu’il était adolescent au Milan AC, l’international marocain Hachim Mastour ne parvient pas à lancer sa carrière. Le joueur estime avoir payé à plusieurs reprises la réputation de son agent, Mino Raiola.


Promis à un avenir doré lorsqu’il était adolescent, l’international marocain Hachim Mastour ne parvient pas à confirmer les espoirs placés en lui. Actuellement au cœur d’un profond imbroglio avec son club du PAS Lamia en Grèce, le milieu offensif de 20 ans a connu plusieurs échecs ces dernières années notamment en prêt à Malaga et au PEC Zwolle lorsqu’il appartenait au Milan AC. Des difficultés que le joueur met sur le compte des relations tendues entre ses clubs successifs et son agent, le sulfureux Mino Raiola.

« Au PEC Zwolle (2016/17), l’entraîneur était content de moi les premières semaines, mais ne m’a plus fait jouer au bout de quelques matchs… (…) L’entraîneur n’arrivait pas à trouver une explication plausible et logique. Personne ne me l’a dit officiellement, mais je soupçonnais que c’était en rapport avec mon agent, Mino Raiola« , a soufflé le Lion de l’Atlas dans les colonnes du quotidien marocain Le Matin, avant d’évoquer son retour au Milan AC à l’été 2017.

La promesse de Mastour

« La direction du club avait changé. Je refais une concentration estivale avec Gennaro Gattuso à la tête du staff technique (alors en charge de la Primavera). Il a été très correct avec moi et à la fin du stage, on s’échange les accolades et les numéros de téléphone. La nouvelle direction du club me convoque et Mirabelli et Fassone me signifient clairement qu’ils ne voulaient pas de moi, tant que je n’aurais pas changé d’agent« , a encore raconté Mastour, qui a malgré tout poursuivi sa collaboration avec Raiola…

Conscient que son début de carrière déçoit énormément, le natif de Reggio d’Émilie (Italie) appelle ses supporters à ne pas douter de son professionnalisme et à faire preuve de patience. « Je n’ai jamais été un fauteur de troubles, je ne suis pas du genre à faire des sorties tard le soir, je ne touche ni à l’alcool ni à la chicha. Tout ce que je veux c’est jouer au football et rendre heureux ma famille et mes fans. Je ne baisse pas les bras et je continuerai à essayer de reprendre ma carrière en main par le travail. J’espère seulement que le public marocain comprendra ma situation et ne me jugera pas sans me connaître« , a glissé le jeune joueur. Malheureusement pour Mastour, il faudra certainement attendre la saison prochaine et la résolution de son conflit avec le PAS Lamia pour tenter à nouveau de se relancer…