Aussi dramatique qu’elle soit, la grave blessure dont a été victime le gardien d’Horoya, Khadim Ndiaye (double fracture tibia-péroné), samedi en quart de finale retour de la Ligue des champions montre que le monde du ballon rond sait aussi se serrer les coudes. Outre le beau geste de la Fédération marocaine, où avait lieu le match, qui a pris en charge les frais d’hospitalisation, Horoya s’est à son tour distingué par sa classe en prolongeant de trois ans le contrat du Sénégalais qui a signé son bail ce lundi sur… son lit d’hôpital.

L’accord prévoit également une proposition de reconversion et une éventuelle formation aux frais du club en Europe. Une magnifique attention alors, qu’au vu de l’âge du joueur (34 ans), il n’est pas exclu que cette blessure débouche sur sa fin de carrière…

Le communiqué d’Horoya :

« Khadim Ndiaye était en fin de contrat, en cette année 2019, mais pour service rendus nous avons souhaité lui assurer son avenir immédiat en prolongeant son contrat pour trois ans dès aujourd’hui. Cela tout en lui proposant sa reconversion au HAC, sa formation en Europe étant à la solde du club. Nous espérons que tout cela le remettra sur scène, donc il fallait lui montrer que nous sommes avec lui.

Très sensible à tout ce qui honore son club, Antonio Souaré (le président du club, ndlr) n’a pas oublié les mots de reconnaissance de son gardien envers les ‘rouge et blanc’ : ‘Quand il est allé en Coupe du monde, il a dit aux yeux du monde entier qu’il ne quitterait pas le club, même si le Barcelone lui proposait un contrat. A notre tour, nous lui offrons une place à vie au sein de notre club. Nous remercions tout le peuple sénégalais, pour le soutien qu’il nous témoigne à cause de Khadim Ndiaye.' »