C’est sans doute le joueur africain qui aura été le plus proche de Diego Maradona. Ce mercredi, l’international sénégalais Kalidou Koulibaly a rendu un vibrant hommage à la légende argentine, décédée à l’âge de 60 ans suite à un arrêt cardiaque.

«Je n’oublierai jamais tes paroles pour moi. Je n’ai qu’un mot en tête : merci. Pour tout. Pour toujours», a écrit le Lion sur Twitter. Ces mots sont loin d’être anodins. En effet, parce qu’il défend les couleurs de son club de cœur, Naples, et parce qu’il est, comme lui, le représentant d’un pays défavorisé, El Pibe de Oro avait publiquement pris parti pour le défenseur central à deux reprises ces dernières années.

«Si Koulibaly était blanc…»

La première fois en avril 2016 lorsque le champion du monde 1986 poussa un coup de gueule en déclarant : «Si Koulibaly était blanc, il jouerait déjà au Real Madrid ou au FC Barcelone. C’est un phénomène, le meilleur défenseur de Série A. (…) Dans le football, le racisme continue d’exister. Les joueurs blancs sont toujours favorisés par rapport aux joueurs noirs, c’est une honte.» Mais ce sont surtout les mots prononcés en décembre 2018 qui ont touché Koulibaly lorsque l’Argentin a volé à son secours après que le Sénégalais ait été victime de cris racistes.

«J’ai joué sept ans avec Naples et j’ai moi aussi été victime de chants racistes de la part de certains fans. Je me souviens encore des banderoles ‘Bienvenue en Italie’. Je me sens encore plus Napolitain et aujourd’hui, je veux être proche de Kalidou Koulibaly. J’espère que cet épisode marquera un tournant : éliminer le racisme du football une fois pour toutes», avait écrit Maradona sur Instagram en s’affichant avec un maillot floqué au nom du Sénégalais. On mesure la tristesse qui doit être celle du finaliste de la CAN 2019 ce mercredi…