Victime de cris racistes mercredi lors du choc de Serie A contre l’Inter Milan (0-1), le défenseur sénégalais de Naples, Kalidou Koulibaly, a reçu les excuses du maire de Milan et le soutien de Cristiano Ronaldo.


Ciblé par des cris de singe lors du déplacement de Naples sur le terrain de l’Inter Milan (défaite 1-0) mercredi lors du choc de la 18e journée de Serie A, Kalidou Koulibaly n’a pas pu obtenir l’arrêt du match. En revanche, le Sénégalais, qui avait été exclu en fin de partie après avoir exprimé son agacement auprès de l’arbitre, a reçu de nombreux soutiens au cours des dernières heures.

Maire de Milan, Giuseppe Sala est rapidement monté au créneau en adressant ses plus plates excuses au défenseur central. « Les cris de singe adressés à Koulibaly étaient une honte. Un acte honteux envers un athlète sérieux, qui porte avec fierté la couleur de sa peau. (…) En attendant, je demande pardon à Kalidou Koulibaly, en mon nom et en celui du Milan sain, qui veut témoigner du fait que l’on peut se sentir frères même dans les temps difficiles dans lesquels nous vivons« , a écrit l’homme politique sur son compte Facebook.

Asamoah capitaine symbolique ?

« Je continuerai à aller voir l’Inter, mais aux premiers cris, je ferai un petit geste. Je me lèverai et je partirai. Je le ferai pour moi, conscient du fait que ceux qui lancent ces cris contre un athlète noir n’en auront rien à faire de ma réaction. Mais je le ferai« , a ajouté Sala qui a également proposé une initiative symbolique en incitant l’Inter à confier son brassard de capitaine au Ghanéen Kwadwo Asamoah lors du prochain match.

Arrivé cet été en Serie A, le quintuple Ballon d’Or Cristiano Ronaldo a lui aussi apporté son soutien à Koulibaly. « Dans le monde et dans le football, je veux toujours de l’éducation et du respect. Non au racisme et à toute forme de discrimination !!!« , a lancé l’attaquant de la Juventus Turin sur Instagram. A défaut de prise de parole de la part des instances sportives italiennes, souvent pointées du doigt pour leur laxisme dans ce domaine, ces réactions apporteront un peu de réconfort au Lion de la Teranga…