La fédération sud-africaine de football n’a pas traîné. A peine éliminés de leur Coupe du monde, les Bafana Bafana connaissent déjà leur nouveau patron. C’est Pitso Mosimane, l’ancien adjoint, qui devient le numéro un. Il sera présenté jeudi.


Une fois n’est pas coutume : une sélection nationale majeure du continent africain a opté pour un entraîneur local plutôt que de privilégier la solution étrangère. Les Bafana Bafana d’Afrique du Sud devraient nommer dans la semaine Pitso Mosimane, le désormais ex-adjoint de Carlos Alberto Parreira, sur le banc sud-africain.

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, c’est donc Mosimane qui devient calife à la place du calife. Les dirigeants de la Fédération (SAFA) ont opté pour le changement dans la continuité à la tête des Bafana Bafana, éliminés au premier tour de la Coupe du monde disputée à domicile. Le technicien de 46 ans a été préféré à Gavin Hunt, le coach du SuperSport United, vainqueur des trois derniers championnats.

Adjoint de Parreira

Un temps évoquée, la candidature de Jomo Sono a pris du plomb dans l’aile quand l’intéressé s’est lui-même écarté de la course. « J’ai fait mon temps, en 1996, 1998 et 2002. Si on me le proposait, je n’accepterais pas. Il faut quelqu’un de plus jeune, expliquait l’homme de 55 ans. Je pense qu’actuellement, Pitso Mosimane et Gavin Hunt ont la carrure pour ce job. »

Officiellement présenté ce jeudi, Mosimane est présent dans le staff des Bafana Bafana depuis 2006 où il a été l’adjoint des techniciens brésiliens, Joel Santana et Carlos Alberto Parreira. Avant cela, l’ancien milieu de terrain avait remporté de nombreux titres avec SuperSport en tant qu’entraîneur, comme avec le Jomo Cosmos et les Mamelodi Sundowns en tant que joueur. Entre Égypte (tenant du titre), le Sierra Leone et Niger, il aura fort à faire pour atteindre son premier objectif: qualifier les Bafana Bafana pour la CAN 2012, organisée au Gabon et en Guinée Equatoriale.