48 heures après avoir dévoilé jeudi sa liste de 23 joueurs retenus pour la CAN 2019 (21 juin-19 juillet), le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, était présent ce samedi en conférence de presse. L’occasion pour le technicien d’expliquer ses choix.

Andy Delort

«En principe, je n’en parle pas parce qu’il n’est pas sélectionnable. J’avais déclaré qu’il suffit d’avoir son S12 (document prouvant la nationalité algérienne) pour venir en sélection, j’avais oublié le changement de nationalité sportive. Il avait une grande envie de nous rejoindre mais son dossier à mis trop de temps. On va retenir sa grande envie de rejoindre la sélection mais il s’est déclaré un peu tard.»

Faouzi Ghoulam

«On s’est déplacé à Naples et il m’a fait parvenir le message pour dire qu’il n’est pas près. Il veut profiter de l’inter-saison pour revenir la saison prochaine. Pour moi il n’est pas black-listé mais c’est son choix, on verra à l’avenir.»

Sur la présence d’Islam Slimani, dans l’impasse à Fenerbahçe

«On s’est retourné vers lui mais on n’a jamais perdu le contact. Il a une expérience précieuse mais c’est sûr qu’il manque de compétitivité. J’ai énormément confiance en lui, je sens une cabale contre lui. Personne n’est prophète en son pays et je crois qu’Islam subit cet adage. Les gens oublient vite ce qu’il a fait y’a pas longtemps. Il va arriver encore plus motivé alors que c’est déjà un guerrier. Ça peut être très intéressant.»

Nabil Bentaleb

«Il va se faire opérer, on est allé le voir il y’a trois semaines. Voilà, pas de spéculation.»

Saphir Taïder

«Il a peut-être été sacrifié. Ses performances n’ont pas toujours été au top en sélection même si en club ça se passe bien. J’attends autre chose de lui au milieu, je l’apprécie mais il doit être déçu.»

Ishak Belfodil

«On est partis le voir en Allemagne, il nous avait dit qu’il n’avait jamais été aussi motivé. On lui avait proposé un rôle important mais il s’est blessé et sa sélection est devenue compromise

Propos retranscrits par le site DZfoot.