L’international sénégalais Khalilou Fadiga ne pourra pas jouer en Italie avant huit mois. Acheté 3 millions d’euros par l’Inter de Milan en juillet dernier, les médecins du club transalpin avaient décelé une arythmie cardiaque chez le footballeur. Ce dernier serait autorisé à quitter le Calcio pour un autre championnat européen. On le dit de retour à Auxerre (France).


Le Lion ne rugira pas en Italie. Du moins pas avant huit mois. Le milieu de terrain sénégalais Khalilou Fadiga ne pourra pas fouler les pelouses du Calcio avant juin 2004. Ainsi en a décidé, samedi, la Commission régionale italienne saisie par le footballeur pour régler le différent qui l’oppose à l’Inter de Milan. Le club transalpin l’avait écarté des terrains suite à une arythmie cardiaque décelée lors d’un contrôle médical. L’Inter lui permettrait toutefois de jouer, en attendant, dans un autre championnat européen. On parle officieusement de la ligue 1 française et d’Auxerre, l’ancienne équipe du numéro 10 des Lions.

Du rêve au cauchemar. Courtisé par le Celtic Glasgow (Ecosse), Bordeaux (France) et Barcelone (Espagne), Fadiga rejoint le plus prestigieux championnat d’Europe en signant finalement avec l’Inter de Milan (Italie). Seulement voilà : la mort du Camerounais Marc-Vivien Foe, le 26 juin dernier, vient chambouler une nouvelle carrière qui s’annonçait sous les meilleurs auspices. Terrassé en plein match, pendant la Coupe des Confédérations, Foe aurait trouvé la mort à cause d’une hypertrophie cardiaque. Un drame qui relance, dans les clubs, les contrôles médicaux poussés sur les joueurs. Coup de théâtre. Le 22 juillet, le consultant médical de l’Inter de Milan, le cardiologue Bruno Caru, décèle un problème cardiaque chez Fadiga : « Une arythmie importante qui n’est absolument pas compatible avec la pratique de la compétition ». Les dirigeants des Bleus et Noirs préfèrent laisser Khalilou sur la touche. Il n’aura, à ce jour effectué aucun entraînement avec ses nouveaux coéquipiers.

Un retour probable à Auxerre

L’épilogue de ce transfert raté a, sans doute, été écrit samedi dernier par la Commission régionale où Fadiga avait lancé une procédure d’appel pour faire fléchir l’Inter décidé à ne pas l’inclure dans l’effectif. Tort est donné au plaignant, qui se voit même prolonger sa suspension sportive pour cause médicale. Le contrat de 3 ans[[<*>Le transfert avec Auxerre avait coûté 2 millions et demi d’euros]] est aujourd’hui entre parenthèses. Selon le journal Tuttosport, le joueur aurait été autorisé par les dirigeants italiens à émigrer vers un autre pays européen.

La France, l’Angleterre, l’Espagne, le Portugal ? Le directeur technique de l’Inter penche pour sa part pour Auxerre, l’ancien club du joueur. « L’entourage du joueur donne l’impression que Fadiga choisira probablement d’aller jouer en France, précisément à Auxerre où les règles médicales sont moins sévères », a-t-il commenté dans la presse italienne. Mais qu’importe les nouvelles couleurs sous lesquelles jouera l’homme aux 34 sélections nationales avec les Lions. Fadiga doit absolument se remettre en jambe pour espérer jouer la Coupe d’Afrique des Nations, (Can) l’année prochaine en Tunisie (24 janvier, 17 février). Car on voit mal le sélectionneur faire appel à un footballeur en mal de compétition, aussi talentueux soit-il.

Lire aussi :

 Fadiga cœur de Lion ?

 Le Lion dompté par la mort

 La vérité sur la mort de Foé

 Le tirage de la Can 2004